Touggourt/campagne labours-semailles: plus de 200 ha consacrés à la céréaliculture    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Affaires religieuses: renforcement du référent national    Près de 6000 bouteilles d'huile saisies en 24 h    Nice : Le petit pont de Atal sur Neymar (Vidéo)    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    La promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes passe par la prise en charge des difficultés    Armée sahraouie: de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans le secteur d'El-Bekari    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    EHU 1er Novembre: Plus de 200 participants aux journées régionales de néphrologie    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Une sérieuse alerte    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    La contre-attaque par les chiffres    «La confiance du peuple a un coût»    «Le consensus est une exigence historique»    Tension sur le lait infantile    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Le diagnostic doit être prématuré    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sollicité par des familles de "Batimat Taliane" : Le wali annonce une opération de relogement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 12 - 2012

Le dossier de la cité de "Batimat Taliane" revient sur la scène d'actualité locale, avec l'annonce faite avant-hier par le wali d'une opération de relogement imminente des 500 familles qui résident dans ces bâtiments en préfabriqué. Alors que l'on croyait que le sujet était clos, ou du moins classé "jusqu'à nouvel ordre", voilà que le chef de l'exécutif surprend plus d'un en rendant public, entre deux points du menu ordinaire du débriefing de l'exécutif, un relogement "dans les tout prochains jours" des habitants de "Batimat Taliane". A cet effet, M. Abdelmalek Boudiaf a instruit les responsables concernés, à leur tête le chef de daïra, de mettre en route, dès maintenant, le mécanisme nécessaire (mise à jour éventuelle de la liste des intéressés, dernières retouches pour parachever "l'habitabilité" des logements de transfert, logistique relative à l'opération de relogement, etc.).
Approché par "Le Quotidien d'Oran" pour en avoir d'amples détails, le wali a tenu à souligner, en substance, que le relogement se fera dans des conditions "très normales", assurant que son administration a œuvré par des moyens habiles de dialogue et de concertation afin de réunir toutes les conditions favorables à un déménagement collectif normal, suivi quelque temps après par le démantèlement de ces habitations fortement amiantées et qui représentent un danger pour ses occupants mais également une plaie urbaine au cœur de la ville d'Oran. Entre l'annulation -pour raisons d'ordre public en premier lieu- de la précédente opération de relogement et la "réactivation" de la démarche, que s'est-il passé au juste ? Un groupe "représentatif" de pères et mères de famille, jouissant d'une bonne notoriété parmi le collectif des colocataires de la cité, a sollicité audience auprès du wali, où il lui a expliqué en termes exprès l'intention de la majorité absolue des 500 familles favorable au déménagement, tout en lui faisant part de "pression négative" exercée auparavant par certains manipulateurs à contre-courant de l'intérêt commun. Pour sa part, le wali a donné aux habitants des garanties de disponibilité de toutes les commodités dans les nouveaux logements où ils seront relogés, ainsi que du bon cadre de vie mis en place. Pour en avoir le cœur net, chaque bénéficiaire pourra, en vertu de l'engagement du wali, visiter au préalable son nouveau chez-soi et s'assurer que tout y est, avant de donner son accord pour le relogement. Autrement dit, le jour du relogement, les familles concernées ne découvriront pas leurs maisons, mais s'y installeront commodément, selon le wali.
Dans le même chapitre de résorption de l'habitat précaire (RHP), le wali a annoncé qu'une autre opération de relogement est en cours de préparation, qui touchera, celle-ci, quelque 800 familles habitant dans de vieux bâtis dans les quartiers populaires de Médioni, El-Hamri et Derb. Il s'agit de titulaires de pré-affectations dans le cadre du programme RHP, souligne-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.