La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Relogement des 900 familles : Les raisons d'un report
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 09 - 2012

Prévu initialement en début de semaine en cours, le relogement des 900 familles issues des quartiers de Medioni, El-Hamri et Derb, dans le cadre du programme de résorption de l'habitat précaire (RHP), a dû être reporté à la semaine prochaine, voire un peu plus tard, a-t-on appris de sources concordantes. « En fait, tout dépend de l'achèvement des travaux de la remise en état des appartements qui ont fait l'objet d'actes de vandalisme et de pillage », précise une source de la wilaya. Le constat fait sur site par les services concernés met en évidence l'ampleur du dégât occasionné par les actes de déprédation dans ce patrimoine inhabité de l'OPGI. Des pilleurs, organisés en bandes, ont mis main basse sur tout ce qui était à leur portée : tuyaux, câbles, portes et fenêtres, articles de sanitaires, de gaz et d'électricité, etc. Quelque 300 appartements, situés à « Haï Yasmine » pour la plupart, ont été saccagés, selon les estimations de l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), qui a évalué le préjudice à 70 millions de DA, soit le coût de l'opération de la remise à neuf de ces logements. En raison du caractère « urgent » de la démarche - puisqu'il y va de la crédibilité même des autorités locales qui avaient annoncé un relogement imminent de 900 familles au lendemain de l'annulation de l'opération « Batimat Taliane » - la réhabilitation des appartements ciblés a été confiée au plus grand nombre possible d'entrepreneurs, chacun de sa spécialité, et ce dans un but de célérité de l'action. Selon nos sources, les travaux de remise en état connaissent, depuis leur coup d'envoi en fin de semaine dernière, un rythme « accéléré », sous la supervision très rapprochée du directeur général par intérim de l'OPGI.
Cependant, la question qui se pose aujourd'hui, c'est « comment pouvait-on annoncer, la veille, le relogement dans un premier temps au profit des 500 familles de la cité de « Batimat Taliane » et, par la suite, en faveur des habitants du vieux bâti, alors que la situation sur le terrain ne s'y prêtait guère, pour le moins qu'on puisse dire ? ». Selon des indiscrétions faites par des sources bien au fait de ce dossier, l'explication d'un tel déphasage entre « les copies » de l'administration et la réalité du terrain est à chercher dans « les rapports imprécis, voire inexacts, transmis au chef de l'Exécutif concernant ce chapitre ainsi que le relâchement qui s'est emparé de plusieurs secteurs et maillons de gestion de la ville durant l'absence du wali, lors de son accomplissement du rituel de la Omra ». Un relâchement qui n'est pas d'ailleurs passé inaperçu, puisque le wali fera, au cours d'un briefing de l'Exécutif, un dur réquisitoire contre les gestionnaires qui ont fait montre d'apathie durant ce dernier laps de temps, mettant officiellement fin aux fonctions de l'un d'eux, dimanche dernier.
Par ailleurs et selon nos informations, l'OPGI a déposé plainte contre X pour « vol simple et qualifié commis de nuit, par association de malfaiteurs et usage d'armes blanches ». Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour identifier les auteurs du pillage ayant ciblé des biens publics, meubles et immeubles. Dans ce cadre, des agents de gardiennage affectés par l'OPGI au niveau de ces logements à Haï Yasmine ont été auditionnés par les enquêteurs concernant les faits incriminés, notamment les agressions nocturnes et à l'arme blanche dont ils ont été victimes. Il est à rappeler qu'une grande opération de relogement de 900 familles avait été annoncée dernièrement par le wali Abdelmalek Boudiaf. Il s'agit, avait précisé le chef de l'Exécutif, de trois quotas presque égaux, pris des trois quartiers populaires de Medioni, El-Hamri et de Derb, recensés dans le cadre du programme de résorption de l'habitat précaire (RHP) et déjà titulaires de pré-affectations. Vu la consistance de l'action et de l'importance des moyens qu'elle requiert sur le double plan sécuritaire et logistique, on n'exclut pas que l'opération de déménagement s'étalera sur plusieurs jours et se fera par à-coups.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.