Man City : Sterling est fan de Zidane    Centre nautique d'Oran: piscines dotées de bassins en Inox, une première en Afrique    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    REMONTEE DES EAUX A ES-SENIA : Vers la réalisation de canaux de drainage vers la Sebkha    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    Fausses adresses    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    Serport annonce ses grands projets    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Ligue 2: Attention aux points perdus en route !    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine - Revalorisation des loyers des biens communaux: Les élus menacés de poursuites judiciaires
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 05 - 2016


Jeudi dernier, au cours de la réunion du conseil de wilaya, le retard enregistré par plusieurs APC de la wilaya de Constantine dans l'application de l'instruction du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales relative à la revalorisation des loyers des locaux communaux a soulevé l'ire du wali et de son secrétaire général à tel point que ces derniers ont menacé de prison et de traîner devant la justice les élus des communes récalcitrantes qu'ils n'ont pas hésité à accuser de rébellion contre l'autorité de l'Etat ". " Que les élus fassent de la politique, c'est de bonne guerre, a estimé M. Hocine Ouadah, mais il ne faut pas que cela soit au détriment de l'intérêt public. Je sais que pour certains élus cette mesure peut leur apparaître " impopulaire ", mais je pense que celui qui veut faire des largesses n'a qu'à puiser dans sa poche et non dans les deniers de la commune ". Et le wali s'est mis à expliquer que l'instruction de la tutelle est bien claire, qu'il est demandé simplement aux communes d'appliquer la loi. " Le fait d'augmenter le loyer d'un local dont le locataire continue à payer 200 dinars par mois depuis des lustres ne demande pas la constitution d'une commission, car il s'agit tout simplement d'appliquer les lois du marché. Et à ce sujet, le barème existe au niveau de l'administration des domaines et il n'y a qu'à s'y référer ". Le wali a jugé que constituer une commission pour un problème aussi simple constitue à ses yeux une fuite des responsabilités et une manière de renvoyer le travail demandé aux calendes grecques. Cela permet aussi aux élus d'éviter de se mouiller vis-à-vis- de leurs administrés. " Je suis désolé, a rétorqué le wali, on doit assumer ses responsabilités en la matière et appliquer les lois de la République parce que vous, comme moi, nous sommes des représentants de l'Etat". Le chef de l'éxecutif de la wilaya de finir par donner instruction aux chefs des dairate de dresser un état des APC récalcitrantes pour se substituer d'office à elles. " C'est moi qui prend les arrêtés de revalorisation", dira-t-il, en se désolant que des centaines de millions de dinars, voire des milliards pour certains APC, ne sont pas recouvrées et les APC vont venir ensuite demander au Trésor, par l'intermédiaire du wali, des dotations budgétaires pour financer leurs plans communaux de développement. Parmi les APC " rebelles ", M. Sayouda, le secrétaire général de la wilaya, a cité celle de Constantine qui a adressé à la wilaya un travail " totalement hors sujet ", dira ce dernier. Il citera également l'APC de Benbadis qui n'aurait pas voulu répondre aux demandes d'informations formulées par la direction de la réglementation et des affaires générales. Et malgré la protestation de son président d'APC affirmant le contraire, M. Sayouda a maintenu ses accusations. Toutefois, ce dernier a félicité les trois APC qui auraient exécuté l'instruction ministérielle en faisant leur travail dans les normes. Parmi ces dernières, il dira que l'APC de Hamma-Bouziane a appliqué la loi en estant en justice les locataires récalcitrants et en adressant des mises en demeure aux autres qui cherchent à se soustraire aux augmentations et persistent à ne pas payer les loyers.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.