Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Les marches du vendredi se poursuivent    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    El-Bayadh: Les agriculteurs soulagés    CFA - Grade fédéral: Une liste des arbitres admis gelée    FAF - Coupe de la Ligue: USMA - MCA, une finale avant la lettre    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    MONNAIE COURANTE    Prise en charge des revendications socioprofessionnelles: Djerad pour une «approche progressive»    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Guelma: L'évocation douloureuse du 8 mai 1945    La police attaquée, une dizaine de morts et des kidnappings    Une politique du mensonge et du chantage    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Mahrez refait le match    Villarreal – Man United, une finale inédite    Tottenham cible Conte    Les slogans sortis de laboratoires    Les mises en garde du gouvernement    Le gaspillage atteint son apogée    De l'importance des structures de proximité    L'unité d'urgences médicales opérationnelle    L'Algérie dans le «Top Ten»    À la veille du grand jour à Béjaïa    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Vers un congrès national sur la réconciliation en Libye    Ouverture d'une nouvelle agence à Reghaïa    Renvoi du verdict au 27 mai    Le résistant intrépide    Limogeage du directeur régional des douanes d'Annaba    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    La mercuriale se stabilise pour les légumes, pas pour les fruits    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Un report qui n'arrange pas les Verts    Les nouvelles recrues de la JSK, de l'ESS, du NCM, de l'USMH et du WAT qualifiées    USMA-MCA, le choc    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Sansal récipiendaire du prix Méditerranée du roman 2021    Quid de la coopération technique ?    L'histoire de Mowgli traduite en kabyle    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recrutement: L'autre casse-tête de l'emploi
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 10 - 2016

La crise financière et économique due à la chute des prix du pétrole dans notre pays n'a pas eu des conséquences brutales sur le marché de l'emploi, pour le moment. Il y a eu certes un recul des offres d'emploi dans certains secteurs tels que le BTPH et le secteur de la pharmacie, mais en parallèle, les offres d'emploi dans les services et dans le domaine des technologies de l'information ont connu un accroissement remarquable. C'est ce qu'a affirmé hier Sid Ahmed Zerouki, General manager à Emploi Partner.com, un partenaire agréé par l'Agence nationale de l'emploi (ANEM).
Intervenant hier, lors d'une conférence de presse sur les dernières techniques révolutionnaires dans le recrutement, à l'hôtel Sofitel, Zerouki a affirmé qu'actuellement, il y a une forte augmentation des offres d'emploi dans le secteur des services. Pour le conférencier, le problème ne se pose pas uniquement en termes d'offres d'emploi, mais en termes de candidats qui répondent exactement au profil recherché. Et d'affirmer que sur 700.000 candidats demandeurs d'emploi déjà inscrits dans la base de données de son site, il y a tout de même une pénurie de développeurs d'applications et de web dans le domaine des TIC, et il y a également une pénurie de managers. Pour le conférencier, cela ne veut pas dire qu'il y a un manque de compétences dans ce domaine mais tout simplement, il y a un problème de communication. L'autre point noir relevé par le conférencier est la moyenne du temps que prend une entreprise pour recruter. M. Zerouki a précisé que les entreprises algériennes recrutent le plus souvent dans une moyenne de 42 jours. Alors qu'aux Etats-Unis, la durée est limitée à 20 jours et en Allemagne à 28 jours. Le conférencier a souligné que pour employer un directeur ou un manager en Algérie, parfois le recrutement prend deux mois et plus, d'où la nécessité de communiquer et d'exposer sur la vitrine les offres d'emploi et les candidats. Le même intervenant a affirmé que son entreprise a effectué 15.000 placements (recrutements) en cinq ans. Et d'affirmer qu'il est vrai qu'on ne peut en aucun cas comparer Emploi Partner à l'ANEM qui recrute une moyenne de 100.000 candidats par an. «Mais le fait qu'il y ait déjà ce partenariat public-privé encouragera le secteur privé de dynamiser davantage le marché de l'emploi», atteste-t-il.
Le conférencier a évoqué les dernières révolutions déjà appliquées par Emploi Partner. Une des fonctionnalités exclusives est l'introduction de la vidéo dans le mode de recrutement à travers la fonction EP VISION. Il explique que grâce à cette innovation, les candidats peuvent désormais poster en plus de leurs CV et lettres de motivations conventionnelles, un CV vidéo. Ce qui permettra aux recruteurs de mieux cerner les profils et d'avoir une présentation visuelle plus dynamique des candidats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.