Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tiaret: Il y a 55 ans, Hamdani Adda était brûlé vif
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 04 - 2017

Un vibrant hommage sera rendu aujourd'hui au chahid Hamdani Adda, de son nom de guerre «Si Othmane», brûlé vif par la soldatesque coloniale il y a 55 ans. En effet, un riche programme a été concocté pour rendre un hommage comme il se doit à celui qui symbolise le martyre des Algériens durant la longue nuit coloniale. Un film documentaire sur l'itinéraire politique et militaire du chahid, appuyé par une intervention du secrétaire général du bureau local de l'Organisation nationale des Moudjahidine et de témoignages d'historiens et de compagnons de Hamdani Adda, sont prévus au musée du moudjahid. Négociant en céréales au début des années cinquante, il intègre les réseaux FLN de Tiaret avant de rejoindre le maquis en 1957.
Il est rapidement désigné chef du secteur autonome de Tiaret avant de diriger toutes les opérations menées par des fidayine. Il met en place ensuite un réseau féminin avant d'être promu chef de la région une (Zone VII- Wilaya V). Hamdani Adda est arrêté le 04 décembre 1959 dans une grotte à Oued Lilli avec six éléments de l'ALN. Il subit les pires tortures et actions psychologiques de la part de l'armée française qui tente de lui arracher des aveux mais en vain. Comparaissant devant le tribunal de Tiaret puis celui d'Oran, il est condamné à mort pour la quatrième fois de son parcours de combattant héroïque. Incarcéré, Si Othmane prend la tête d'un comité directeur de la prison d'Oran et s'engage dans les revendications pour améliorer les conditions carcérales des détenus algériens. En avril 1961, Hamdani Adda et trois de ses codétenus sont enlevés par un commando de l'OAS sur ordre de quatre généraux putschistes. Ils sont tous les quatre brûlés vifs par une triste journée du 12 janvier 1962. Aujourd'hui, personne ne sait où repose le corps de Si Othmane.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.