Banque d'Algérie: Nouvelle opération de rafraîchissement de billets de banque    Sahara occidental- EUCOCO 2018: La communauté internationale et l'Union européenne interpellées    L'Algérie défend l'idée d'une organisation continentale «indépendante»: L'Afrique aux Africains    CIA: Le prince ben Salmane a ordonné le meurtre de Khashoggi    Cancer de la thyroïde: Le nombre de malades augmente de plus 20% en Kabylie !    Maïssa Bey «Nulle autre voix»: Une femme qui veut être libre    Ses recettes iront pour l'acquisition de matériels: Gala de solidarité avec les aveugles de Boukhalfa    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    TRIBUNAL DE KSAR CHELLALA (TIARET) : Le procureur de la République agressé    LE MINISTRE AISSA S'INSURGE ! : Les salafistes décrètent la fête du Mawlid, Haram    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    En marge de l'ouverture de la salle omnisports à Sidi El Bachir: Remise des clés à 50 policiers bénéficiaires de logements LSP à Gdyel    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    La folie des sénatoriales    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Ould Abbès dégagé ?    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Consolidation de la démocratie participative    L'Onu lève ses sanctions    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    Enigme et interrogations    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bd de la Palestine, Impasse Riga et rue Ettabari: Une «Plaie» en plein centre-ville
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 10 - 2017

Après avoir interpellé à plusieurs reprises les services de la commune d'Oran, des habitants et des commerçants du boulevard de l'Industrie, du Bd Hammou Boutlelis et de la rue Ettabari (Ex rue du Cirque) viennent de lancer un appel pressant au premier responsable de la wilaya pour intervenir et prendre les mesures qui s'imposent pour mettre un terme à leur calvaire qui dure depuis plus d'une décennie. En effet, les riverains se plaignent des désagréments causés par une décharge à ciel ouvert, à cause d'une assiette foncière donnant sur l'impasse Riga, non exploitée et dont le mur de clôture a été démantelé à certains endroits. Le terrain en question est une assiette récupérée après l'effondrement de deux immeubles en ruine, il y a plus de deux décennies. L'impasse Riga, dont les accès sont obstrués par des tonnes de déblais, s'est transformée en dépotoir, car au niveau de ces artères, les habitants ne disposent pas de bacs à ordures, ce qui favorise la prolifération des décharges a chaque coin de rue. Outre l'amoncellement des déchets et des déblais, les habitants ont interpellé les responsables pour trouver une solution au problème de l'ex-annexe de l'école Ibn Tachfine (école Montaigne), désaffectée depuis plusieurs années et qui est tombée en ruine. «Cet espace peut être exploité comme équipement pour les habitants du quartier», assurent les riverains qui signalent qu'il est inconcevable qu'un terrain situé en centre-ville soit laissé ainsi à l'abandon, alors même que les autorités locales se plaignent du manque latent de terrains à bâtir au niveau de la ville d'Oran.
«C'est surtout en été que la situation empire, car nous sommes contraints de fermer fenêtres et volets pour éviter les nuées de moustiques et les odeurs nauséabondes », assurent nos interlocuteurs. Ces derniers, preuve à l'appui, affirment qu'une dizaine de correspondances ont été adressées à qui de droit mais rien n'a été fait. «Nous venons d'adresser une nouvelle correspondance accompagnée d'une pétition au wali d'Oran pour inciter les services concernés à réagir. Nous sommes envahis par les détritus et les herbes folles, alors que nous habitons en plein centre-ville», indiquent les habitants.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.