Mandat d'arrêt international contre le général Ghali Belkecir    Algérie-EAU: la coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie évoquée    Hydrocarbures en méditerranée orientale: la tension monte entre Athènes et Ankara    Ligue 2 : Les deux groupes connus    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans : La planche... de salut d'une doyenne    Constantine : Bachir Benmohamed n'est plus    Prise en charge de 200 ressortissants algériens rapatriés du Canada    Mali: la Cédéao appelle à l'arrêt des manifestations pour "continuer le dialogue"    Un journaliste en Algérie n'est pas toujours un flic.    INCENDIE DE FORETS : Plus de 16300 hectares partis en fumée    ECOLE SUPERIEURE D'AGRONOMIE DE MOSTAGANEM : Protocole de clôture de l'année universitaire, 2019-2020    TREMBLEMENTS DE TERRE A MILA : Des logements et des aides financières pour les sinistrés    Covid-19: 492 nouveaux cas, 343 guérisons et 10 décès    COUR D'ALGER : Le nouveau président installé dans ses fonctions    FINANCE ISLAMIQUE : La BNA lance le service dans deux agences à Alger    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    Triste et en colère    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Reprise à la Pêcherie    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Ce n'est pas moi qui le dis !    Maqnine khéloui et coupleur sans pitié sur Ouedkniss.com !    On vous le dit    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Le gouvernement Diab démissionne    Hausse des contagions au coronavirus en Europe    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Deux nouvelles recrues    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démolitions des habitations illicites: Une clôture et un gardiennage autour des sites désaffectés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 04 - 2018

  Suite à un constat faisant état de nouvelles constructions illicites, érigées sur des sites désaffectés après les opérations de relogement, le wali d'Oran a ordonné la poursuite des opérations de démolition de toutes les habitations désaffectées et l'installation d'un mur de clôture et du gardiennage, au site de «Ras El Ain», a-t-on appris de sources proches de la wilaya.
Profitant des multiples opérations de relogement qui ont ciblé les sites des «Planteurs», «Ras El Ain» et Terrain Chabat, plus de 500 constructions illicites ont été érigées, récemment, particulièrement au lieu-dit «El Oued», Terrain Chabat, Terrain Gazelle et Terrain Si Ali. Selon des habitants du quartier des «Planteurs», disposant de pré-affectation, la majeure partie des sites désaffectés, après les opérations de relogement ont été réoccupés par de nouvelles familles qui s «y sont installées dans la perspective de bénéficier d'un logement dans le cadre de l'opération spéciale «Les Planteurs». «Pratiquement tous les sites désaffectés ont été réinvestis, par de nouvelles familles, ce qui complique, davantage, les opérations de relogement des familles des «Planteurs» disposant de pré- affectation. Les bidonvilles ne cessent de s'étirer, ces derniers mois, en l'absence de tout contrôle. Les habitations qui n'ont pas été, totalement, démolies à Ras El Ain, ont été réoccupées, alors que dans d'autres sites ce sont, carrément, de nouvelles constructions illicites qui ont été érigées» assure un habitant du quartier. En dépit des opérations de démolition des habitations précaires, lancées depuis plus d»une décennie et le relogement de milliers de familles dans les nouveaux pôles urbains, les bidonvilles occupent toujours une grande superficie à Oran.
Selon le dernier rapport établi par la commission de l'aménagement urbain et de l'équipement de l'ex Assemblée populaire de la wilaya, plus de 150 bidonvilles ont été recensés, à travers, les différentes communes de la wilaya. Une dizaine de ces sites a été éradiquée après le relogement des familles, à l'instar des bidonvilles du «Virage» et de «Cheklaoua». Ces nouvelles statistiques fournies à la commission par la direction de la Programmation et du Suivi du budget (ex-direction de la Planification et de l'Aménagement du territoire, DPAT) indiquent que 32 bidonvilles ont été recensés, dans la seule commune d'Oran.
Le bilan fait état d'une hausse sensible du nombre de sites précaires, à Oran, notamment durant les années 2014 et 2015 où près de 10.000 constructions illicites, abritant plus de 15.000 familles, ont été recensés, à travers 23 communes de la wilaya sur une surface qui dépasse les 105 ha. Le plus grand nombre des constructions illicites a été recensé dans les communes de Sidi Chahmi, Es-Sénia et Haï Bouâmama (ex-El Hassi). Durant ces 3 dernières années, la wilaya d'Oran a relevé de grands défis, en matière de mise en œuvre de la politique de l»Etat, visant à lutter contre l'habitat précaire. Elle a réalisé un bond qualitatif sur le plan de la mise en œuvre d'importants programmes et projets colossaux de logements, notamment ceux programmés, au titre du social locatif (LPL).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.