L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



AG ordinaire de la FAF: La panique de Zetchi face à l'épouvantail de Raouraoua
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 04 - 2018

Un faux débat est déjà engagé sur l'assemblée générale ordinaire de la FAF, prévue lundi prochain à Alger, en focalisant sur la présence ou non de l'ancien président de la fédération, Mohamed Raouraoua. Ce dernier semble avoir actionné tous ses relais pour faire peur à l'actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi, qui panique à l'idée de savoir que Raouraoua sera présent.
L'ancien président de la FAF veut en fait utiliser sa présence à l'AGO comme un épouvantail et effrayer ainsi Zetchi et son équipe. Selon des informations recueillies auprès des proches de Raouraoua, ce dernier ne devrait pas être présent à l'AG de la FAF. La raison officielle invoquée consiste en le déroulement, le lendemain de l'AGO de la FAF, du tirage au sort de la Coupe arabe des clubs. Pratiquement, il sera difficile pour Raouraoua d'assister à l'AGO de la FAF et d'être présent le lendemain à la séance du tirage au sort qu'il devrait présider en Arabie Saoudite, étant le premier responsable de la commission des clubs au sein de l'Union arabe de football. L'autre raison qui empêcherait Raouraoua d'assister à l'AG, c'est sa crainte d'être malmené au risque d'être humilié par l'actuelle FAF. La teneur de la correspondance entre Raouraoua et le SG de la FAF a été divulguée, ce qui dénote d'une guerre sournoise entre Zetchi et Raouraoua.
En ce sens, l'ancien président de la FAF tient à garder son image de président respecté, un président qui organisait des AG dans la sérénité et sans grabuge. Raouraoua tient aussi à se mettre au-dessus des actuels dirigeants de la FAF, dont la plupart étaient sous sa coupe. En ce sens, certains de ces dirigeants n'hésiteraient pas aujourd'hui à l'humilier devant les membres de l'AG, lesquels lui faisaient allégeance au temps où il était président. En somme, l'ancien président de la FAF ne compte pas entrer en conflit ou polémiquer publiquement le jour de l'AG avec l'actuelle FAF. En revanche, il compte actionner tous ses relais afin d'amener les membres de l'AG à rejeter les bilans moral et financier de la FAF. C'est tout l'enjeu de l'AGO de lundi prochain.
Il faut relever que Raouraoua n'arrive pas à admettre que le projet de construction de l'hôtel de la FAF, initié en son temps, soit annulé par Zetchi. Les membres de l'AG de la FAF devraient en fait se prononcer en toute souveraineté pour entériner l'annulation ou non du projet de l'hôtel qui sera remplacé par la construction de quatre centres de formation à travers le pays.
Actuellement, un travail de coulisses est mené par les deux parties, Zetchi et Raouraoua, dans la mesure où l'AGO de lundi prochain est déterminante pour la poursuite du mandat de Zetchi ou la résurgence du clan de Raouraoua. Pour ce qui est de la composante de l'AG de la FAF, on dit qu'elle est divisée, notamment les présidents de club qui observent un silence complice après la dissolution de la Ligue de football professionnel. A la FAF, on estime que ce sont les présidents de ligue qui peuvent influer sur le vote concernant l'adoption ou le refus des bilans moral et financier de la FAF. En attendant, le travail de coulisses bat son plein, et chaque partie tente de faire valoir ses arguments, sachant toutefois que les membres de l'AG de la FAF sont connus pour leur versatilité. Il faut relever par ailleurs que le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a signifié la neutralité de son département et qu'il n'apportera pas son soutien à Zetchi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.