Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    Le renard des prétoires    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    Ce lait infantile qui manque tant...    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Une expo de peintres algériens de renommée    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Basket/Championnat d'Afrique masculin U18: l'Algérie bat le Bénin (90-54) et termine 7ème    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une production de plus de 200 tonnes de poisson bleu: Baisse sensible du prix de la sardine sur les marchés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 10 - 2018

Depuis le début de semaine, les prix du poisson bleu ont connu une baisse. Une petite virée effectuée, hier matin, au marché populaire d'El Hamri, nous a permis de constater que le poisson a perdu « quelques dinars ».
La sardine est proposée entre 200 et 250 DA. Selon des sources de la direction de la Pêche et de Ressources halieutiques une production de plus 200 tonnes de poisson bleu a été enregistrée, hier, dans la wilaya d'Oran. Cette pêche «importante» de sardine a eu un impact positif sur le marché de la sardine, dans la wilaya, où les prix ont marqué une importante baisse dans les deux ports d'Oran et Arzew. Il s'agit de la ««latcha», sardines, saurel, et autres espèces de poissons bleus. La sardine et la saurel ont été cédées à moins de 250 DA le kilo, dans les marché de détails. La ‘latcha' a moins de 150 DA. Une vraie aubaine pour les « petits » ménages qui trouvent, en ce produit, la seule alternative aux viandes rouges et même blanches qui atteignent des prix inabordables, pour leurs petites bourses. Cette baisse du prix de la sardine, selon les professionnels est, aussi, due au respect de la période de repos biologique, qui prend effet du 1er mai au 31 août, de chaque année. Ce qui a permis la régénération de la faune marine pélagique, et qui s'est traduit par une augmentation de la production. Les conditions climatiques sont aussi, à l'origine de cette hausse de production.
La sardine et le poisson bleu, en général, suivent les courants chauds. Aussi, une campagne officielle de pêche du poisson bleu a été lancée, le 5 mai aux ports de la wilaya d'Oran. Une campagne qui s'étalera jusqu'au 31 octobre et permettra de diminuer le prix de la sardine qui a atteint des niveaux jamais égalés, dans les marchés et à la criée, allant même jusqu'à atteindre un seuil de 800DA. «La sardine est chère parce qu'elle est introuvable. Et en transitant d'un revendeur à un autre, elle atterrit au détail, pour au moins 600 DA. Après, c'est la spéculation qui entre en jeu», dira un professionnel.
Le mauvais temps n´explique pas à lui seul cette envolée des prix. D´autres facteurs sont à prendre en compte, notamment le circuit de distribution et la mauvaise volonté des pêcheurs locaux à s´aventurer au large. En 2015, une opération d'évaluation des petits poissons pélagiques ‘ALPEL 2015' a été effectuéee pour l'évaluation de la biomasse et la répartition des petits pélagiques de la côte algérienne, principalement la sardine, l'anchois, la Saurel et la bogue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.