14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Abbès dégagé ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 11 - 2018

Pour Djamel Ould Abbès, la politique relève désormais du passé. Militant farouche d'un 5ème mandat du président Bouteflika, pourfendeur de tous les opposants à cette éventualité qui fait frémir l'opposition, celui qui a violé le règlement de l'Assemblée nationale en faisant «dégager» illégalement du perchoir Saïd Bouhadja a annoncé jeudi dernier sa démission. Plongeant son parti dans une autre crise interne et, surtout, donné une autre configuration à la prochaine échéance électorale. Ould Abbès, qui a multiplié ces derniers jours les interventions en faveur d'un 5ème mandat du président Bouteflika, a arbitré en même temps le «clash» entre Tayeb Louh, un des cadres du FLN, et le chef du RND et Premier ministre Ahmed Ouyahia.
Avant d'annoncer pour raisons de santé sa démission surprise de la direction du FLN, Ould Abbès paraissait en pleine forme, en intervenant en faveur d'Ouyahia et en se désolidarisant de Tayeb Louh, puisque mardi dernier il avait attaqué publiquement le ministre de la Justice et militant du FLN en affirmant que «les propos du ministre de la Justice n'engagent en rien le FLN», avant de relever qu'il a agi en tant que «ministre et non comme militant du FLN». Est-ce la phrase de trop de Djamel Ould Abbès ? Quarante huit heures après ces déclarations, le fantasque SG du FLN, 84 ans, désigné après la démission d'Amar Saadani parce qu'il était le plus âgé du parti, annonce lui aussi sa démission. Laissant le FLN non pas aux mains du plus vieux militant du parti, mais au plus jeune. Mais, est-ce la raison officielle invoquée qui serait derrière son départ précipité, alors que le parti prépare les prochaines sénatoriales ?
Ce n'est ni de ses habitudes, encore moins ses convictions, d'autant qu'il s'est personnellement investi pour un 5ème mandat du président Bouteflika, prenant la tête d'un mouvement de soutien des partis de la majorité présidentielle. Alors ? Démission ou mise à l'écart ? La seconde hypothèse a son «pesant d'or» et le désormais ex-SG du FLN aurait vraisemblablement trop forcé sur la dose de son soutien à un autre mandat du président Bouteflika, alors que visiblement les cercles proches du chef de l'Etat sont en train de faire freiner des quatre fers cette formidable machine politique qu'est le FLN et ses relais. La dernière apparition publique du chef de l'Etat a marqué les esprits et tous ceux qui l'ont toujours soutenu contre vents et marées. D'autant que le président lui-même reste jusqu'à présent bien discret sur ses intentions politiques par rapport à cette échéance électorale.
Les hésitations du président du MPA à soutenir publiquement une 5ème mandature et les annonces fracassantes de Louisa Hanoune contre cette échéance, tout autant que les partis de l'opposition, n'étaient cependant guère audibles pour Ould Abbès qui aurait payé sa désinvolture et son manque de maturité politique par un excès de zèle outrecuidant. Et cela a fini par exaspérer tout le monde. Partisans et adversaires d'un 5ème mandat. Le départ d'Ould Abbès ouvre la voie au vrai scénario et surtout sur la feuille de route tracée pour la prochaine élection présidentielle, en particulier le très probable plan »B» dans le cas où le président Bouteflika se désisterait, pour raisons de santé, au profit d'un autre candidat qu'il cautionnera et soutiendra. Ce que visiblement l'ex-SG par intérim du FLN, devenu encombrant, n'a pas réussi à décoder et vraisemblablement le fond de la polémique entre Tayeb Louh et son Premier ministre. Ould Abbès écarté, Ouyahia désavoué, la nouvelle feuille de route pour la présidentielle de 2019 se décline progressivement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.