Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre le squat des espaces publics et le commerce informel: Près de 1.000 interventions et 60 commerçants contrevenants traduits en justice
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 11 - 2018

  Dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, l'assainissement du secteur et la lutte contre l'occupation illégale des trottoirs et des espaces publics, la direction du commerce a effectué depuis le mois de janvier de cette année près d‘un millier d'interventions.
L'opération en question est inscrite dans le cadre de la lutte contre la prolifération du commerce informel et vise à mettre fin aux désagréments occasionnés par l'occupation des trottoirs, l'obstruction des édifices publics et des voies. Ces interventions se sont soldées par l'établissement de 60 procès verbaux, pour occupation des trottoirs et exposition de produits périssables sur la chaussée. Le commerce informel, de toute nature que ce soit, ne semble pas aller vers l'éradication que souhaitaient les pouvoirs publics dans leurs diverses actions pour endiguer le phénomène. D'autre part, malgré les efforts que déploient les autorités locales pour faire face à l'exploitation illicite de la voie publique, ce phénomène n'a jamais pu être éradiqué. Cette situation est à l'origine d'un préjudice financier. A titre d'exemple, les terrasses de cafeterias poussent comme des champignons à Oran.
Profitant de l'absence de mesures de dissuasion, nombre de gérants investissent dans l'illicite. Ils décorent les trottoirs et achètent de nouvelles tables et chaises de différentes couleurs, donnant certes une belle image aux rues mais créant de multiples désagréments à la circulation des piétons et des automobilistes.
Les gérants de magasins se dépêchent eux aussi pour s'accaparer de l'espace. Ils font sortir leur matériel pour réserver la place, alors que certains s'entendent entre eux pour se partager l'espace devant leurs commerces. La réalité est que ce phénomène a relativement diminué au centre-ville, mais a pris une nouvelle dimension dans d'autres quartiers où les habitants ont à plusieurs reprises, dénoncé cette situation qui est à l'origine de plusieurs autres problèmes. Pour mettre un terme à ces agissements, une commission chargée de contrôler les espaces sera installée par la commune d'Oran. Cette commission aura pour mission d'assainir cette situation. Des sanctions, mises en demeure et amendes seront prises contre les contrevenants.
Cette mesure entre aussi dans le cadre de la lutte contre l'informel qui pullule. Dans ce cadre, une large opération d'assainissement est projetée dans les jours à venir. A ce titre, des sorties sur le terrain vont toucher l'ensemble des secteurs urbains pour contrôler les commerçants squattant le domaine public. Des mises en demeure de 24 heures seront adressées aux contrevenants pour libérer l'espace public. Le cas échéant, il sera fait appel à la force publique pour la saisie de toutes les marchandises et la fermeture des commerces.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.