Un scandale du foncier industriel à Skikda : Un investisseur «curieusement» écarté et remplacé !    16e édition du rallye féminin    Des astuces pour améliorer naturellement sa vue    Constantine : Des candidats privés de l'utilisation de la calculatrice au bac    Situation du logement public locatif à Sétif : 10 613 appartements non distribués    Revêtement de la route principale de la commune de Berrahal : Désagréments et soupçon de dilapidation    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    MC Oran: L'éclaircie n'est pas pour demain    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Justice: L'ex-wali d'Alger et le wali d'El Bayadh sous contrôle judiciaire    Une attitude pour le moins équivoque    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Bordj Badji-Mokhtar: Deux enfants meurent piqués par des scorpions    Bac 2019: Les maths «abordables» pour certains, «compliquées» pour d'autres    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Tlemcen: Disparition de la tente géante : Khalida Toumi et Abdelouahab Nourri devant la Justice    Préparation de la CAN-2019 : L'Algérie bat le Mali (3-2)    CAT: L'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Equipe Nationale : Delort signe son baptême du feu et offre la victoire aux Verts    Sucre: Salariés et betteraviers font pression sur l'Allemagne    Libye : Poursuite des bombardements sur Tripoli malgré les appels au cessez-le-feu    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Dans le respect des dispositions de la constitution : Urgence d'accélerer l'élection présidentielle affirme Gaïd Salah    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Les personnes sinistrées seront indemnisées    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    300 milliards de dollars détournés en 20 ans !    Le sujet qui fâche    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    L'ex-wali d'Alger Abdelkader Zoukh mis sous contrôle judiciaire    Sinistre : 498 personnes mortes dans des incendies entre 2014 et 2018    La présidentielle et la lutte contre la corruption, deux priorités pour l'ANP    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Importation des véhicules en CKD: Une facture de près de 3 milliards de dollars
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 02 - 2019

  L'importation des véhicules de tourisme dans sa formule CKD a coûté près de 3 milliards de dollars en 2018, enregistrant une hausse de 79,23% par rapport à 2017 où la facture d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage des véhicules de tourisme était de 1,67 milliard de dollars, selon les statistiques du Centre national des transmissions et du système d'information des douanes (Cntsid), rapportées par l'APS. Les importations des véhicules de transport de personnes et de marchandises et de leurs collections CKD ont également connu une tendance haussière avec une facture de 732,14 millions de dollars en 2018 contre 521,22 millions de dollars (+40,5%), un an auparavant. Ainsi, la facture globale d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage de ces deux types de véhicules et l'importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (produits finis) a culminé à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018 contre 2,2 milliards de dollars en 2017, (+70%). L'augmentation de la facture du CKD signifie que l'Etat est en train de réaliser l'un des enjeux de l'industrie automobile algérienne, en diminuant la part des importations de kits pré-montés SKD au profit de nécessaires de pièces détachées CKD, assemblées sur place. De ce point de vue, le mélange de pressions et d'incitations gouvernementales a contribué à la hausse des importations de CKD depuis 2016 et les chiffres indiquent que la politique volontariste du gouvernement a permis le développement d'une capacité de production locale certes limitée, mais réelle, et l'implantation effective de chaînes de montage algériennes.
Pour rappel, l'industrie de montage local des véhicules de tourisme a réalisé une production de 180.000 véhicules en 2018 contre 110.000 en 2017, en sus de la production de 4.500 véhicules industriels, l'année dernière. Pour rappel, le CKD, ou Completely Knocked Down, est une technique qui consiste à exporter des produits entièrement démontés et dont l'assemblage final est opéré par un acteur local. À ces lots de pièces, réceptionnées depuis l'étranger, peuvent s'ajouter des éléments produits localement afin d'atteindre une intégration plus poussée. Selon plusieurs sources, cette méthode constitue un avantage pour les grands constructeurs automobiles qui profitent ainsi de droits de douanes plus faibles et d'une main-d'œuvre qui est généralement moins chère sur les marchés visés. Concernant les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles (pièces détachées pour les véhicules d'occasion...), elles ont baissé à 374,6 millions de dollars contre 416,23 millions de dollars, soit une baisse de 41,65 millions de dollars (-10,01%). En outre, les importations des pneumatiques neufs en caoutchouc se sont chiffrées à 147 millions de dollars en 2018 contre 123,62 millions de dollars en 2017 (+19%).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.