Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Présidentielle : une élection sans candidats    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Chelsea aurait fixé un seuil pour lâcher Hazard au Real Madrid    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Plus de 80 000 élèves attendus aux examens de fin d'année    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Le souci des sans-bourses…    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Réédition des actes du colloque sur Massinissa    Vaste programme de classification et de restauration de sites et monuments archéologiques    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Pour détournement d'une mineure: Quatre personnes sous les verrous    L'école des gourous    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    Facebook supprime trois milliards de comptes    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Al-Khelaïfi ne compte pas quitter    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trafic d'influence, détournement de foncier, transferts de fonds vers l'étranger...: Les frères Kouninef et Rebrab présentés au procureur
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 04 - 2019

Sale temps pour les oligarques algériens puisque après l'arrestation de Ali Haddad, l'ex président du FCE, c'est au tour des frères Kouninef d'être interpellés par la gendarmerie nationale, a rapporté, hier, l'Entreprise publique de la télévision (EPTV).
La chaîne publique a précisé que les quatre frères Kouninef, réputés proches de Saïd Bouteflika, ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête, sur la conclusion de marchés publics avec l'Etat, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics, détournement de foncier, selon la même source qui évoque des contrats avec l'Etat qui n'ont pas été honorés. Ils seront présentés, devant le procureur de la République, dès la fin de l'enquête, selon l'EPTV.
Cette dernière a également annoncé l'arrestation du P-DG de Cevital, Issaad Rebrab, par le même corps de sécurité. Le groupe a immédiatement démenti l'information, expliquant que son patron n'a pas été arrêté mais qu'il se trouve dans les locaux de la gendarmerie pour être entendu « sur le blocage Evcon», a affirmé le directeur de la communication du groupe, Mouloud Ouali, cité par TSA. Rebrab a, d'ailleurs affirmé, sur son compte ‘Tweeter', qu'il s'est rendu à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid pour évoquer, de nouveau, le projet Evcon et le cas des équipements bloqués au port d'Alger depuis 2018. Pourtant, l'homme d'affaires a été présenté, quelques heures plus tard, par la gendarmerie nationale devant le procureur de la République près le Tribunal de Sidi Mhamed, à Alger. Selon l'EPTV, Issaad Rebrab « a été arrêté pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l'étranger et de surfacturation dans des opérations d'importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu'il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires ».
Pour rappel, Rebrab avait été entendu, une première fois, mercredi dernier, par la gendarmerie nationale dans le cadre de l'enquête sur le blocage des projets de son Groupe, selon ses affirmations sur son compte «Tweeter». Par ailleurs, l'ex Premier ministre Ahmed Ouyahia et l'actuel ministre des Finances et ancien gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal ont reçu leurs convocations émanant de la Justice. Selon l'EPTV, elles ont été remises aux concernés, hier, par la gendarmerie nationale.
La même source annonçait, samedi dernier, que les deux hommes avaient été convoqués par le Tribunal ‘Abane Ramdane' de Sidi M'hamed, à Alger pour « des affaires de dilapidation des deniers publics et de privilèges indus ». Mais dimanche dernier, aucune trace ni de Loukal ni de Ouyahia au tribunal suscité alors qu'une importante foule les attendait aux abords du palais de justice. L'EPTV ajoute que la Brigade des Investigations de la GN « poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains font l'objet d'interdiction de sortie du territoire national ».
Cour d'appel militaire
Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf
Un mandat de dépôt a été délivré à l'encontre de l'ancien commandant de la 2ème région militaire (RM), Bey Saïd et un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de l'ancien commandant de la 1ère RM, Chentouf Habib pour «dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre et infraction aux consignes de l'armée», a indiqué dimanche la Cour d'appel militaire de Blida dans un communiqué. «Conformément aux dispositions de l'article 11 alinéa 3 du code de procédure pénale et, dans le strict respect de ses dispositions, le procureur général militaire près la Cour d'appel militaire de Blida, porte à la connaissance de l'opinion publique, que des poursuites judiciaires ont été engagées pour les chefs de dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre au profit de personnes non habilitées à les détenir et infraction aux consignes de l'armée, faits prévus et réprimés par les articles 295 et 324 du Code de justice militaire, à l'encontre des dénommés: Bey Saïd, Chentouf Habib et de toutes autres personnes que l'instruction viendrait à établir», a précisé la même source.
Pour «la nécessité des enquêtes, le juge d'instruction, sur réquisition du procureur militaire de la République de Blida, a ordonné, à titre conservatoire, la saisie des armes et des munitions et a décerné un mandat de dépôt à l'encontre du dénommé Bey Saïd et un mandat d'arrêt à l'encontre du dénommé Chentouf Habib, pour violation des obligations du contrôle judiciaire auxquelles il est déjà soumis».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.