L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trafic d'influence, détournement de foncier, transferts de fonds vers l'étranger...: Les frères Kouninef et Rebrab présentés au procureur
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 04 - 2019

Sale temps pour les oligarques algériens puisque après l'arrestation de Ali Haddad, l'ex président du FCE, c'est au tour des frères Kouninef d'être interpellés par la gendarmerie nationale, a rapporté, hier, l'Entreprise publique de la télévision (EPTV).
La chaîne publique a précisé que les quatre frères Kouninef, réputés proches de Saïd Bouteflika, ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête, sur la conclusion de marchés publics avec l'Etat, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics, détournement de foncier, selon la même source qui évoque des contrats avec l'Etat qui n'ont pas été honorés. Ils seront présentés, devant le procureur de la République, dès la fin de l'enquête, selon l'EPTV.
Cette dernière a également annoncé l'arrestation du P-DG de Cevital, Issaad Rebrab, par le même corps de sécurité. Le groupe a immédiatement démenti l'information, expliquant que son patron n'a pas été arrêté mais qu'il se trouve dans les locaux de la gendarmerie pour être entendu « sur le blocage Evcon», a affirmé le directeur de la communication du groupe, Mouloud Ouali, cité par TSA. Rebrab a, d'ailleurs affirmé, sur son compte ‘Tweeter', qu'il s'est rendu à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid pour évoquer, de nouveau, le projet Evcon et le cas des équipements bloqués au port d'Alger depuis 2018. Pourtant, l'homme d'affaires a été présenté, quelques heures plus tard, par la gendarmerie nationale devant le procureur de la République près le Tribunal de Sidi Mhamed, à Alger. Selon l'EPTV, Issaad Rebrab « a été arrêté pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l'étranger et de surfacturation dans des opérations d'importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu'il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires ».
Pour rappel, Rebrab avait été entendu, une première fois, mercredi dernier, par la gendarmerie nationale dans le cadre de l'enquête sur le blocage des projets de son Groupe, selon ses affirmations sur son compte «Tweeter». Par ailleurs, l'ex Premier ministre Ahmed Ouyahia et l'actuel ministre des Finances et ancien gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal ont reçu leurs convocations émanant de la Justice. Selon l'EPTV, elles ont été remises aux concernés, hier, par la gendarmerie nationale.
La même source annonçait, samedi dernier, que les deux hommes avaient été convoqués par le Tribunal ‘Abane Ramdane' de Sidi M'hamed, à Alger pour « des affaires de dilapidation des deniers publics et de privilèges indus ». Mais dimanche dernier, aucune trace ni de Loukal ni de Ouyahia au tribunal suscité alors qu'une importante foule les attendait aux abords du palais de justice. L'EPTV ajoute que la Brigade des Investigations de la GN « poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains font l'objet d'interdiction de sortie du territoire national ».
Cour d'appel militaire
Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf
Un mandat de dépôt a été délivré à l'encontre de l'ancien commandant de la 2ème région militaire (RM), Bey Saïd et un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de l'ancien commandant de la 1ère RM, Chentouf Habib pour «dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre et infraction aux consignes de l'armée», a indiqué dimanche la Cour d'appel militaire de Blida dans un communiqué. «Conformément aux dispositions de l'article 11 alinéa 3 du code de procédure pénale et, dans le strict respect de ses dispositions, le procureur général militaire près la Cour d'appel militaire de Blida, porte à la connaissance de l'opinion publique, que des poursuites judiciaires ont été engagées pour les chefs de dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre au profit de personnes non habilitées à les détenir et infraction aux consignes de l'armée, faits prévus et réprimés par les articles 295 et 324 du Code de justice militaire, à l'encontre des dénommés: Bey Saïd, Chentouf Habib et de toutes autres personnes que l'instruction viendrait à établir», a précisé la même source.
Pour «la nécessité des enquêtes, le juge d'instruction, sur réquisition du procureur militaire de la République de Blida, a ordonné, à titre conservatoire, la saisie des armes et des munitions et a décerné un mandat de dépôt à l'encontre du dénommé Bey Saïd et un mandat d'arrêt à l'encontre du dénommé Chentouf Habib, pour violation des obligations du contrôle judiciaire auxquelles il est déjà soumis».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.