Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 05 - 2019

L'étau se resserre de plus en plus sur les groupes terroristes. En effet, les services de sécurité ont réussi à démanteler récemment un cinquième groupe de soutien à Daech, qui activait sur le territoire de la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris hier de sources judiciaires. «Le groupe arrêté mardi dernier est composé de quatre personnes originaires de Maghnia, Ghazaouet et Tlemcen. Il était très actif sur Internet et les réseaux sociaux avec des chefs de Daech en Irak et en Syrie, vantant les avantages d'intégrer les rangs de l'organisation terroriste. Parmi ces personnes arrêtées, un terroriste qui s'est repenti dans le cadre de la Loi sur la réconciliation nationale et un élément marié avec une chef terroriste syrienne», ont ajouté nos sources.
Les services de sécurité sont parvenus à saisir lors de perquisitions menées aux domiciles de ces mis en cause plusieurs dépliants, livres, cassettes, CD, puces de portables, flash-disques et vidéos de propagande et découvert plusieurs comptes électroniques. Ils seront présentés aujourd'hui devant le procureur de la République près du tribunal de Tlemcen.
Depuis les investigations lancées il y a un an et demi, pas moins d'une trentaine d'individus (de quatre groupes) ont été arrêtés par les services de sécurité dans la wilaya de Tlemcen. Certains membres sont des étudiants, des enseignants ou ingénieurs à Hassi Messaoud, qui préparaient des attentats et projetaient d'assassiner un commissaire et un juge dans la ville de Tlemcen. D'autres utilisaient le hirak plus récemment pour inviter des jeunes à rejoindre les rangs d'organisations terroristes via la Turquie et utilisaient des puces de téléphones portables de personnes décédées et terroristes encore en activité. Ces cellules «dormantes» du terrorisme aux casiers judiciaires vierges constituaient un vrai danger pour la population, car ils pouvaient, selon nos sources, passer à l'action à tout moment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.