«Zoukh m'a demandé de choisir les bus Tahkout»    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    Sétif renoue avec le confinement    Remise de 860 clés aux bénéficiaires des logements AADL et LPA à Taher et El-Aouana    Programme spécial pour les zones d'ombre    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    9 décès et 475 nouveaux cas en 24 heures    Trois suspects arrêtés    Ali Laskri jette l'éponge    Le procès de l'ancien directeur de l'agence foncière reporté    Le procès de Belkacemi Zakaria reporté au 14 juillet    Minurso: l'Afrique du Sud regrette l'absence d'un mandat étendu aux droits de l'Homme    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Sidi Bel-Abbès: Les blouses blanches descendent dans la rue    Usto, Es-Senia et Saint Eugène: 4 dealers arrêtés, de la cocaïne et des psychotropes saisis    Tiaret: Mesures renforcées pour stopper le Covid-19    Les 13 manifestants acquittés    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une attitude pour le moins équivoque
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 06 - 2019

Le haut commandement de l'armée et son homme fort du moment le vice-ministre de la Défence et chef de l'état-major le général Ahmed Gaïd Salah n'ont probablement pas l'intention de céder sur la question du départ de Bensalah réclamé avec persistance dans les marches populaires. Ils ne veulent pas souscrire à cette exigence dont la satisfaction reviendrait pour eux à se déjuger d'avoir opté pour la solution dans le cadre constitutionel au vide institutionnel occasioné par la démission de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika et la chute de la « issaba » qui l'entourait. Mais si le pouvoir de fait qui a pour adresse le Tagarin est déterminé à rester inflexible s'agissant du maintien de Bensalah à la présidence de l'Etat jusqu'à l'organisation d'une élection présidentielle, il paraît selon des sources disposé au compromis consistant en le sacrifice du Premier ministre Bedoui et de son gouvernement. Il faut croire que du moins les partis d'opposition regroupés sous le label de « forces du changement pour le triomphe du choix du peuple » et les organisations et associations de la société civile, qui ont tenu une conférence la semaine dernière, ont été « briefés » sur la disposition du haut commandement de l'armée et de son homme fort.
Ce qui paraît crédible au vu que ces partis et représentations de la société civile, tout en persistant à reitérer leurs soutien et adhésion aux revendications du mouvement populaire, n'écartent plus l'éventualité de leur participation à un dialogue sur les modalités et mécanismes à mettre en place pour l'organisation de l'élection présidentielle et n'affichent plus de fixation sur le cas Bensalah. Ces partis et représentations de la société civile ont ainsi pris le risque de s'aliéner irrévocablement la confiance du mouvement populaire qui lui periste et signe dans le maintien de sa revendication du départ préalable du président intérimaire avant d'envisager d'aller au dialogue avec le pouvoir de fait sur le comment serait la transition destineé à sortir le pays de la crise politique.
Dans l'attitude de ces partis et représentations de la société civile, l'on décèle qu'ils n'entendent pas être réduits à faire de la figuration dans le débat politique ouvert par la situation exceptionnelle que vit l'Algérie depuis le 22 février. Ils semblent être convancus d'y parvenir en se montrant enclins au compromis qui leur aurait été suggéré de la part de l'institution militaire. En s'engageant sur cette voie que le mouvement populaire refuse encore d'emprunter, ils conforteront indubitablement l'ostracisme dans lequel le pouvoir incarné par Gaid Salah s'ingénie à enfermer le mouvement citoyen et ceux qui en sont des porte-paroles représentatifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.