La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une attitude pour le moins équivoque
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 06 - 2019

Le haut commandement de l'armée et son homme fort du moment le vice-ministre de la Défence et chef de l'état-major le général Ahmed Gaïd Salah n'ont probablement pas l'intention de céder sur la question du départ de Bensalah réclamé avec persistance dans les marches populaires. Ils ne veulent pas souscrire à cette exigence dont la satisfaction reviendrait pour eux à se déjuger d'avoir opté pour la solution dans le cadre constitutionel au vide institutionnel occasioné par la démission de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika et la chute de la « issaba » qui l'entourait. Mais si le pouvoir de fait qui a pour adresse le Tagarin est déterminé à rester inflexible s'agissant du maintien de Bensalah à la présidence de l'Etat jusqu'à l'organisation d'une élection présidentielle, il paraît selon des sources disposé au compromis consistant en le sacrifice du Premier ministre Bedoui et de son gouvernement. Il faut croire que du moins les partis d'opposition regroupés sous le label de « forces du changement pour le triomphe du choix du peuple » et les organisations et associations de la société civile, qui ont tenu une conférence la semaine dernière, ont été « briefés » sur la disposition du haut commandement de l'armée et de son homme fort.
Ce qui paraît crédible au vu que ces partis et représentations de la société civile, tout en persistant à reitérer leurs soutien et adhésion aux revendications du mouvement populaire, n'écartent plus l'éventualité de leur participation à un dialogue sur les modalités et mécanismes à mettre en place pour l'organisation de l'élection présidentielle et n'affichent plus de fixation sur le cas Bensalah. Ces partis et représentations de la société civile ont ainsi pris le risque de s'aliéner irrévocablement la confiance du mouvement populaire qui lui periste et signe dans le maintien de sa revendication du départ préalable du président intérimaire avant d'envisager d'aller au dialogue avec le pouvoir de fait sur le comment serait la transition destineé à sortir le pays de la crise politique.
Dans l'attitude de ces partis et représentations de la société civile, l'on décèle qu'ils n'entendent pas être réduits à faire de la figuration dans le débat politique ouvert par la situation exceptionnelle que vit l'Algérie depuis le 22 février. Ils semblent être convancus d'y parvenir en se montrant enclins au compromis qui leur aurait été suggéré de la part de l'institution militaire. En s'engageant sur cette voie que le mouvement populaire refuse encore d'emprunter, ils conforteront indubitablement l'ostracisme dans lequel le pouvoir incarné par Gaid Salah s'ingénie à enfermer le mouvement citoyen et ceux qui en sont des porte-paroles représentatifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.