Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    Le combat douteux du syndicat    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Plus de 200 migrants illégaux secourus    L'épreuve de l'été    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    Tlemcen: 25 individus devant la justice, après une tentative d'agression    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'immonde troc proposé aux Palestiniens à Bahreïn
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 06 - 2019

Ce que les concepteurs du plan de paix américain pour le conflit israélo-palestinien ont laissé filtrer de son contenu a confirmé qu'ils ont pour objectif d'enterrer la solution à deux Etats dont Netanyahu et Israël ne veulent pas. Trump qui endosse ce plan et son gendre qui en a été la cheville ouvrière pensent parvenir à faire avaler cette potion amère au peuple palestinien et à ses dirigeants en leur faisant miroiter l'injection en contrepartie de leur docilité de faramineuses subventions financières qui leur permettront de bâtir une économie prospère dont il résulterait pour la population palestinienne les conditions de vie auxquelles elle aspire.
Ce cynique et méprisant troc les Palestiniens ne l'accepteront jamais. Entre la liberté et la « prospérité » leur choix a été signifié et depuis le début du conflit qui les oppose à l'Etat sioniste. Il est celui de la liberté et de la résistance à l'occupation israélienne. Mahmoud Abbas a été en communion avec son peuple en affirmant que les Palestiniens ne sont pas à vendre. Lui et tous les Palestiniens rejettent dans le global et le détail ce prétendu plan de paix dont l'acquiescement entérinerait leur confinement dans des « bantoustans » dans lesquels ils ne bénéficieront ni de la liberté ni de la fallacieuse prospérité promise par ses concepteurs. L'immonde deal proposé aux Palestiniens n'a pas suscité une franche réprobation de la part des Etats arabes prétendument frères des Palestiniens. Ils ont honteusement accepté d'en discuter la faisabilité mais en déléguant à la conférence de Bahreïn où leur a été présenté son volet économique des sous-fifres dont la présence induirait pour leurs opinions publiques solidaires avec le peuple palestinien qu'ils ne seront pas partie prenante à la grande trahison dont celui-ci est visé.
Le gendre du président américain ne s'est pas rendu à Bahreïn pour obtenir uniquement l'onction de ces Etats arabes à son plan d'enterrement de la solution à deux Etats. Il compte également leur faire prendre en charge la contribution financière qu'il promet aux Palestiniens en contrepartie de leur renoncement à un Etat national. Traîtres et vaches à lait, voilà dans quelle estime les tiennent Donald Trump et son gendre. C'est ce que leur crachent les Palestiniens qui clament à la face du monde qu'ils ne monnaieront jamais leur liberté et ne cesseront pas de résister pour l'arracher dans la dignité. La communauté internationale ne peut et ne doit manquer à la solidarité avec ce peuple palestinien que Donald Trump cherche à remettre pieds et poings liés à l'Etat sioniste en faisant croire au monde que ce peuple est prêt à se vendre pour des dollars et l'aisance matérielle qu'ils procurent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.