TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Mustapha Hadni (PLD) : « Traduire politiquement les revendications citoyennes … »    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Grandiose !    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    Saviez-vous que… ?    Un mort et trente blessés à Blida    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    ACTUCULT    Explosion de joie sur fond de révolution    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Tiaret : Des résultats satisfaisants au baccalauréat    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Merci, El Khadra !    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Montage automobile, les vrais coupables !    Le festival de la chanson oranaise revient    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'immonde troc proposé aux Palestiniens à Bahreïn
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 06 - 2019

Ce que les concepteurs du plan de paix américain pour le conflit israélo-palestinien ont laissé filtrer de son contenu a confirmé qu'ils ont pour objectif d'enterrer la solution à deux Etats dont Netanyahu et Israël ne veulent pas. Trump qui endosse ce plan et son gendre qui en a été la cheville ouvrière pensent parvenir à faire avaler cette potion amère au peuple palestinien et à ses dirigeants en leur faisant miroiter l'injection en contrepartie de leur docilité de faramineuses subventions financières qui leur permettront de bâtir une économie prospère dont il résulterait pour la population palestinienne les conditions de vie auxquelles elle aspire.
Ce cynique et méprisant troc les Palestiniens ne l'accepteront jamais. Entre la liberté et la « prospérité » leur choix a été signifié et depuis le début du conflit qui les oppose à l'Etat sioniste. Il est celui de la liberté et de la résistance à l'occupation israélienne. Mahmoud Abbas a été en communion avec son peuple en affirmant que les Palestiniens ne sont pas à vendre. Lui et tous les Palestiniens rejettent dans le global et le détail ce prétendu plan de paix dont l'acquiescement entérinerait leur confinement dans des « bantoustans » dans lesquels ils ne bénéficieront ni de la liberté ni de la fallacieuse prospérité promise par ses concepteurs. L'immonde deal proposé aux Palestiniens n'a pas suscité une franche réprobation de la part des Etats arabes prétendument frères des Palestiniens. Ils ont honteusement accepté d'en discuter la faisabilité mais en déléguant à la conférence de Bahreïn où leur a été présenté son volet économique des sous-fifres dont la présence induirait pour leurs opinions publiques solidaires avec le peuple palestinien qu'ils ne seront pas partie prenante à la grande trahison dont celui-ci est visé.
Le gendre du président américain ne s'est pas rendu à Bahreïn pour obtenir uniquement l'onction de ces Etats arabes à son plan d'enterrement de la solution à deux Etats. Il compte également leur faire prendre en charge la contribution financière qu'il promet aux Palestiniens en contrepartie de leur renoncement à un Etat national. Traîtres et vaches à lait, voilà dans quelle estime les tiennent Donald Trump et son gendre. C'est ce que leur crachent les Palestiniens qui clament à la face du monde qu'ils ne monnaieront jamais leur liberté et ne cesseront pas de résister pour l'arracher dans la dignité. La communauté internationale ne peut et ne doit manquer à la solidarité avec ce peuple palestinien que Donald Trump cherche à remettre pieds et poings liés à l'Etat sioniste en faisant croire au monde que ce peuple est prêt à se vendre pour des dollars et l'aisance matérielle qu'ils procurent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.