Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LFP - Interdiction d'accession aux clubs endettés: A quand le verdict de la Ligue ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 07 - 2019

  Les promus en Ligue 2 ayant déjà évolué en championnat professionnel, l'OMA, l'ASK et le RCA, ont été appelés à assainir leur situation vis-à-vis de la CNRL (commission nationale de résolution de litiges) et ce, avant le 30 juin dernier, faute de quoi leur accession est purement et simplement annulée. Le délai fixé vient d'être expiré, mais aucune décision n'a été prise. Le bureau fédéral de la FAF, dans sa réunion du 28 avril 2019, a confirmé le respect de la réglementation devant prévaloir au sujet des clubs amateurs qui ont rallié le championnat professionnel de Ligue 2. L'OMA devrait s'acquitter d'un montant de près d'un milliard 100 millions de centimes représentant les dettes contractées en 2015-2016 d'une quinzaine d'anciens joueurs. Pour sa part, l'ASK est également concernée par cette mesure d'interdiction d'accession en attendant l'épuration de ses créances dont le montant n'a pas été dévoilé. Il y a également le RC Arba, qui compte de nombreuses affaires liées au non-paiement de joueurs et d'entraîneurs par l'ex-président, Djamel Amani.
Certains évaluent à neuf milliards de centimes les dettes du RCA, qui a été relégué en 2015/2016. D'autres annoncent plus de cinq milliards de centimes de dettes, un montant qui reste à confirmer, sous le règne de Djamel Amani. Avec ces deux montants avancés, qui s'avèrent excessifs, le RC Arba risque de payer cash la gestion catastrophique des années précédentes, notamment sous l'ère de l'ex-président Amani. Depuis la saison 2013-2014, le RCA s'est spécialisé dans le recrutement de joueurs africains, émigrés et Franco-Algériens dont la plupart n'ont pas été convaincants, et ce sans parler des joueurs locaux engagés. Toujours dans ce même contexte, le président de la CNRL avait déjà annoncé que les clubs endettés ne seront plus autorisés à recruter à partir de la saison prochaine, tout en précisant que l'interdit s'appliquera à tous les clubs quel que soit le montant de leurs dettes. A cet effet, la CNRL de la FAF ont organisé dernièrement au siège de la fédération le deuxième séminaire au profit des clubs professionnels, consacré aux amendements du Règlement du statut et des transferts des joueurs à la lumière de la circulaire 1625 de la FIFA.
La rencontre a vu la participation d'une quinzaine de clubs de Ligue 1 et 2, soit près de la moitié des clubs concernés. Plusieurs points ont été traités lors de ce séminaire, avec les éclaircissements nécessaires dans la gestion des différents dossiers opposant les joueurs aux clubs. Par ailleurs, un premier rapport établi par la commission d'audit des stades qui a visité près d'une trentaine d'infrastructures a été étudié. On notera l'état très dégradé des terrains de certains stades où les clubs sont dans l'obligation de changer leurs pelouses avant l'entame de la nouvelle saison. Les autres réserves concernent la capacité d'accueil des stades, l'éclairage, le positionnement des chaudières et l'absence des salles de conférence. A cet effet, la commission d'audit précise que l'homologation des stades sera conditionnée par la levée de ces réserves (deuxième visite à partir du 20 juillet 2019). A noter qu'à l'issue des visites d'inspection menées par les sous-commissions d'évaluation technique, la commission d'audit des stades a émis des réserves sur 11 stades, à savoir l'Unité Maghrébine (Béjaïa), 20-Août 1955 (Bordj Bou-Arréridj), 1er-Novembre (El-Harrach), Abdelatif Mokhtar (Boussaâda), 19-Mai 1965 (Annaba), Khelifi Touhami (Aïn M'lila), Ismail Makhlouf (Arba), 13 février 1958 (Saïda), 20-Août 1955 (Skikda), Kherboussi Menouar (Arzew) et le Stade communal de Magra.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.