Aucune restriction dans la révision constitutionnelle    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    Kherrata, une convergence et des messages    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LFP - Interdiction d'accession aux clubs endettés: A quand le verdict de la Ligue ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 07 - 2019

  Les promus en Ligue 2 ayant déjà évolué en championnat professionnel, l'OMA, l'ASK et le RCA, ont été appelés à assainir leur situation vis-à-vis de la CNRL (commission nationale de résolution de litiges) et ce, avant le 30 juin dernier, faute de quoi leur accession est purement et simplement annulée. Le délai fixé vient d'être expiré, mais aucune décision n'a été prise. Le bureau fédéral de la FAF, dans sa réunion du 28 avril 2019, a confirmé le respect de la réglementation devant prévaloir au sujet des clubs amateurs qui ont rallié le championnat professionnel de Ligue 2. L'OMA devrait s'acquitter d'un montant de près d'un milliard 100 millions de centimes représentant les dettes contractées en 2015-2016 d'une quinzaine d'anciens joueurs. Pour sa part, l'ASK est également concernée par cette mesure d'interdiction d'accession en attendant l'épuration de ses créances dont le montant n'a pas été dévoilé. Il y a également le RC Arba, qui compte de nombreuses affaires liées au non-paiement de joueurs et d'entraîneurs par l'ex-président, Djamel Amani.
Certains évaluent à neuf milliards de centimes les dettes du RCA, qui a été relégué en 2015/2016. D'autres annoncent plus de cinq milliards de centimes de dettes, un montant qui reste à confirmer, sous le règne de Djamel Amani. Avec ces deux montants avancés, qui s'avèrent excessifs, le RC Arba risque de payer cash la gestion catastrophique des années précédentes, notamment sous l'ère de l'ex-président Amani. Depuis la saison 2013-2014, le RCA s'est spécialisé dans le recrutement de joueurs africains, émigrés et Franco-Algériens dont la plupart n'ont pas été convaincants, et ce sans parler des joueurs locaux engagés. Toujours dans ce même contexte, le président de la CNRL avait déjà annoncé que les clubs endettés ne seront plus autorisés à recruter à partir de la saison prochaine, tout en précisant que l'interdit s'appliquera à tous les clubs quel que soit le montant de leurs dettes. A cet effet, la CNRL de la FAF ont organisé dernièrement au siège de la fédération le deuxième séminaire au profit des clubs professionnels, consacré aux amendements du Règlement du statut et des transferts des joueurs à la lumière de la circulaire 1625 de la FIFA.
La rencontre a vu la participation d'une quinzaine de clubs de Ligue 1 et 2, soit près de la moitié des clubs concernés. Plusieurs points ont été traités lors de ce séminaire, avec les éclaircissements nécessaires dans la gestion des différents dossiers opposant les joueurs aux clubs. Par ailleurs, un premier rapport établi par la commission d'audit des stades qui a visité près d'une trentaine d'infrastructures a été étudié. On notera l'état très dégradé des terrains de certains stades où les clubs sont dans l'obligation de changer leurs pelouses avant l'entame de la nouvelle saison. Les autres réserves concernent la capacité d'accueil des stades, l'éclairage, le positionnement des chaudières et l'absence des salles de conférence. A cet effet, la commission d'audit précise que l'homologation des stades sera conditionnée par la levée de ces réserves (deuxième visite à partir du 20 juillet 2019). A noter qu'à l'issue des visites d'inspection menées par les sous-commissions d'évaluation technique, la commission d'audit des stades a émis des réserves sur 11 stades, à savoir l'Unité Maghrébine (Béjaïa), 20-Août 1955 (Bordj Bou-Arréridj), 1er-Novembre (El-Harrach), Abdelatif Mokhtar (Boussaâda), 19-Mai 1965 (Annaba), Khelifi Touhami (Aïn M'lila), Ismail Makhlouf (Arba), 13 février 1958 (Saïda), 20-Août 1955 (Skikda), Kherboussi Menouar (Arzew) et le Stade communal de Magra.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.