L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un forum qui a fait bouger les lignes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 07 - 2019

L'initiative assumée par le «Forum civil pour le changement» de rendre publique une liste de personnalités qu'il estime éligibles à faire partie du panel auquel pourrait être confiée la conduite du «dialogue inclusif» devant construire le consensus sur le processus dont l'aboutissement serait l'organisation de l'élection présidentielle, a incontestablement fait bouger les lignes sur la scène politique, jusque-là figées par le fait que le pouvoir rejetait sur les autres parties prenantes de la crise la responsabilité du cul-de-sac dont lequel elle est confinée. Lesquelles lui renvoyaient l'accusation de vouloir leur imposer une sortie de crise évacuant les revendications populaires. Ces lignes ont certes paru bouger après que se sont constitués des groupements amalgamant acteurs politiques et représentants de la société civile qui ont échafaudé des plateformes explicitant leur vision respective d'une sortie de crise et ont forcé le pouvoir à concéder qu'elles contiennent des propositions «acceptables» dont il est disposé à en débattre.
Le «Forum civil pour le changement» est l'un de ces groupements qui ont fait ce travail de réflexion qui a inscrit en faux l'argument du pouvoir que ces vis-à-vis n'ont avancé aucune proposition constructive aidant au dépassement de la crise politique. Ce même «forum» est allé plus loin en faisant la délicate proposition d'une liste de personnalités pouvant constituer le fameux panel auquel serait confiée la conduite du processus menant à la tenue de l'élection présidentielle. Son initiative oblige le pouvoir à dévoiler ses intentions quant au panel de personnalités qu'il veut et les autres groupements politiques et sociétaux à se prononcer sur sa liste qui comprend des figures dont ils ne peuvent récuser avec sérieux la participation à ce panel tant elles répondent aux critères qu'ils ont eux-mêmes fixés à celle-ci et sont représentatives des courants variés qu'amalgame le mouvement populaire.
Le «Forum civil pour le changement» a peut-être péché par naïveté en pensant que sa liste savamment dosée de personnalités auxquelles il serait fait mauvais procès en leur accolant la tare de ne pas être en symbiose avec le mouvement populaire et ses revendications, serait accueillie favorablement et par le pouvoir et par les autres acteurs de la crise politique. Mais il a indubitablement fait avancer les choses en faisant comprendre au pouvoir qu'un choix unilatéral par lui de la composante du panel n'est ni envisageable ni acceptable et aux autres groupements politico-sociaux que le temps est venu pour eux de s'entendre sur cette composante en évitant de la vouloir répondant à leur stricte vision partisane de ce que le panel doit accoucher en prévision de l'organisation de l'élection présidentielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.