Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Le Conseil de sécurité exhorté à mettre un terme à l'obstination de l'Etat d'occupation marocain    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Coupe Davis (Groupe 3/Zone Afrique): l'Algérie menée au score (1-0)    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    La Turquie «invitée» lundi prochain aux Etats-Unis    Un plan d'urgence pour développer ces filières    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Le barrage inexploité    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Boomerang
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 08 - 2019

Ce qui était dans l'air a fini par éclater au grand jour avec l'affaire de l'ex-ministre de la Défense Khaled Nezzar, actuellement en fuite à l'étranger. Et l'information a de quoi étonner, sinon ébranler les plus sincères convictions quant à la crédibilité de beaucoup d'anciens responsables. La poursuite en justice de Khaled Nezzar, si elle étonne plus ou moins dans certains milieux, elle n'en révèle pas moins qu'il y a eu toujours dans l'underground de la politique et de la gestion des biens du pays des choses, des comportements et des attitudes pas vraiment beaux à voir, ni à respecter. Que d'anciens responsables, des ministres de surcroît, soient accusés de vols et détournements de biens publics et d'autres, qui n'ont aucun souci financier pour eux et leur progéniture, pour tentative de déstabilisation du pays et sa sécurité, est la dernière chose que le simple citoyen, celui qui se lève tôt le matin pour assurer le service public, ne comprendra jamais.
Quelle époque ! Tout le système de gouvernance qui a prévalu jusque-là depuis au moins une vingtaine d'années est en train de s'écrouler comme un château de cartes et ses hommes voués aux pires sentences judiciaires. Une image déshonorante pour un pays, qui se réclame de ses martyrs de la révolution, qui est ainsi offerte à l'opinion publique nationale et internationale. Comme les procès et les arrestations d'anciens responsables montrent à quel point de pourrissement était arrivé le système de gouvernance durant ces 20 dernières années. Et, dans ce panier à surprises, il est patent de constater que ceux qui se sont illustrés comme de grands donneurs de leçons de probité et de bonne gestion au peuple sont ceux-là mêmes qui ont aujourd'hui quelques motifs d'inquiétude. Et toute cette écume politique qui remonte des profondeurs d'une gestion plus que douteuse des affaires du pays n'est pas belle à voir.
Et, dans la foulée de cet autre scandale politique, les faits reprochés à l'ancien ministre de la Défense sont graves, car ils peuvent le mener vers la peine de mort, en vertu des articles 77 et 78 du code pénal, ainsi que de l'article 284 du code de justice militaire. Quel terrible sort frappe-t-il les anciens responsables, d'ex-ministres de la République, dont certains sont actuellement en prison, notamment deux Premiers ministres ? Et, plus important, la poursuite en justice de l'ancien ministre de la Défense est une décision extrêmement délicate, une décision impensable il y a quelques mois. Les faits qui sont reprochés à Khaled Nezzar seraient liés à la sécurité même du pays, ce qui renvoie automatiquement aux raisons de l'arrestation des deux ex-chefs de la sécurité militaire et leur relation avec les chefs d'accusation à l'encontre de l'ex-ministre de la Défense.
Un fait est certain : la justice, militaire et civile, a franchi un nouveau pas ces derniers jours dans la poursuite et le jugement de tous les responsables au plus haut niveau, qui ont confondu entre leurs intérêts et ceux de la nation. Pour autant, ces affaires restent anecdotiques dans la situation actuelle du pays, tant qu'il n'y a pas d'avancée dans la résolution de l'impasse politique et la mise en place d'une vraie feuille de route de sortie de crise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.