Habitat : distribution de dizaines de milliers de logements à l'occasion du 1er Novembre    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    Convention entre le ministère de la santé et le ministère de l'enseignement supérieur pour lutter contre la Covid 19    PENSIONS DE RETRAITE : Mise en place d'un nouveau calendrier de versement    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE LES GANGS DE RUES A BLIDA : Arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Tottenham : Alli serait disponible en prêt    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Les articles de la discorde    Naceri à la Cour constitutionnelle    Quelle chance pour la paix ?    Un autre décès par strangulation    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Benkhelifa signe pour trois ans    Enfin un gouverneur !    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Flagrant délit !    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Retrouver la grandeur américaine    Les importateurs face à leur destin    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    COLERES ET ENTORSES    «Khayrek sbaq»    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djemaï pas si intouchable que prétendu
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 09 - 2019

La demande du ministre de la Justice, garde des Sceaux de levée de l'immunité parlementaire dont le secrétaire général du FLN Mohamed Djemaï bénéficie en sa qualité de député de la wilaya de Tébessa contredit les allégations propagées par certains médias et les réseaux sociaux présentant le personnage dont le nom est rattaché à « l'argent sale » comme allant échapper à l'opération « mains propres » qui en traque ses détenteurs et utilisateurs, protégé qu'il serait par les puissants du moment au sein du pouvoir.
La fulgurante ascension de Mohamed Djemaï au sein de l'ex-parti unique jusqu'à parvenir à en être le secrétaire général et cela malgré qu'il lui colle à la peau d'être mouillé jusqu'au cou dans la prédation ambiante sous le règne de Bouteflika, a donné quelque crédit à ces allégations d'autant que coiffé de la casquette de chef de l'ex-parti unique il a fait montre d'arrogance à l'égard de ses détracteurs et a multiplié les actes d'allégeance appuyée envers l'incarnation du pouvoir de fait qui dirige le pays en allant même jusqu'à « confier » qu'il lui doit sa fulgurante ascension. Désormais rattrapé par la justice malgré les prétendues puissantes protections qu'on lui a prêtées, le sulfureux « patron » du FLN sera probablement éjecté à brève échéance du poste qu'il occupe. Même ses « fidèles » qu'il a promus dans les instances dirigeantes du parti participeront à le pousser à quitter le secrétariat général pour ne pas apparaître entachés des mêmes griefs que la justice a décidé d'instruire à son encontre.
La demande de la levée de l'immunité parlementaire de son premier responsable intervient pour le FLN au moment crucial où il est la cible d'une persistante campagne visant à le priver de son glorieux sigle et de la part de certains à être mis à l'écart du processus de dialogue, voire même dissous purement et simplement en tant que symbole inamendable du système et régime qui ont mis l'Algérie à genoux et humilié son peuple. Elle ouvre en effet à nouveau la voie à une nouvelle guerre en interne au FLN qui n'a d'ailleurs jamais cessé entre les clans qui peuplent les instances de son appareil.
L'extravagante ascension de l'inénarrable Mohamed Djemaï a momentanément créé l'illusion que l'ex-parti unique acculé par le rejet populaire dont il est l'objet était en train de surmonter ses querelles intestines pour se mettre en ordre de bataille afin d'assurer sa survie sous l'ombre protectrice du pouvoir de fait sur lequel il a reporté son allégeance. Sa chute désormais inéluctable va l'évaporer totalement car démonstration sera faite que ce pouvoir n'envisage pas dans sa stratégie de maintien d'entretenir l'ex-parti unique comme son relais politico-partisan primordial ainsi qu'il a été pour tous les régimes qui se sont succédé à la tête du pays depuis l'indépendance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.