Tribunal de Tipasa: report du procès d'Abdekader Zouk au 8 décembre prochain    Non, je préfère me taire...    Les souscripteurs invités à choisir leurs sites    «L'Algérie enregistrera la croissance la plus importante d'ici 2025»    Deux syndicats appellent à la réouverture des frontières    L'Alliance socialiste australienne condamne l'agression du Maroc et appelle à la tenue d'un référendum    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Bonne opération pour le Mouloudia    Zelfani limogé    Plus du quart des tests positifs au Covid-19    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    Un projet qui risque le naufrage    Alger dénonce des "accusations gravissimes et malveillantes"    Aribi termine meilleur buteur    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Les enseignants du primaire en grève demain    Plus de 45 000 déplacés au Mozambique    Large mobilisation en France    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    Tiaret : 2322 logements attribués    L'UNFA condamne les violations des droits de l'homme commises par le Maroc au Sahara occidental    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    Initiative inédite à Bordj Bou Arréridj : Un hôtel transformé en musée éclectique    Real : Zidane incapable d'expliquer la défaite face à Alaves    Liga : Le Real chute à domicile face à Alaves    Comment maintenir un bon flux sanguin ?    L'asymétrie des idioties    USTO Mohamed Boudiaf: Signature de deux nouvelles conventions de partenariat    El-Bayadh: Le maïs au secours des éleveurs    Football - Ligue 1: L'ESS, la JSS, l'USB et le NCM s'installent    LE DECOMPTE DES MORTS    Bouira: Un policier retrouvé pendu    Mercuriale: Des hauts et des bas    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    L'impuissance de la communauté internationale    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    L'affaire de l'automobile sera rejugée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 10 - 2019

La protestation estudiantine boucle son 34ème mardi consécutif, mais cette fois, avec un nouveau souffle, suite à la répression qu'ont subie les étudiants la semaine écoulée.
Comme de coutume les étudiants, soutenus par des citoyens, se sont regroupés à la place des Martyrs, point de départ de la manifestation, pour entamer leur marche contre les «résidus du système» qui s'accrochent au pouvoir.
La marche n'a pas cessé de prendre de l'ampleur tout au long du chemin parcouru par les manifestants, de la place des Martyrs jusqu'à la Grande Poste d'Alger, en passant par la rue Larbi Ben M'Hidi, les boulevards Amirouche et Audin. Au-delà des slogans hostiles à la tenue des élections présidentielles, programmées pour le 12 décembre prochain, les protestataires ont également exprimé leur rejet de l'avant-projet de loi sur les hydrocarbures, adopté par le Conseil des ministres. «Le parlement est dans la rue, le peuple rejette en bloc, la loi sur les hydrocarbures», lit-on sur une pancarte brandie par une étudiante. Sur une autre pancarte, on pouvait lire : «Nul n'a la droit de décider à la place du peuple, il n'y aura ni un vote parlementaire sur la loi sur les hydrocarbures, ni la tenue des élections présidentielles cette année».
Au boulevard Amirouche, près du siège de l'Union nationale des étudiants algériens (l'UNEA), les étudiants protestataires scandaient des slogans hostiles aux syndicats des étudiants en les qualifiant de syndicats de la honte: «quelle honte, un syndicat indifférent à la répression et à l'incarcération des étudiants !». D'autres ont appelé à la libération des détenus d'opinions incarcérés et la libération de l'étudiante Dahmani Nour-El Houda Yasmina détenue à la prison d'El Harrach pour avoir participé à l'une des manifestations du mardi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.