La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





27ème marche des étudiants: «Non au panel, oui à un Etat civil»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 08 - 2019

En dépit de la moiteur et d'un retour de la chaleur, ils étaient plusieurs centaines, voire plus d'un millier d'étudiants à avoir marché à Alger hier mardi, le 27ème depuis le début de la contestation estudiantine, pour revendiquer un changement de régime politique et le départ de tous ses symboles. La marche, à laquelle se sont joints des centaines de manifestants, hommes et femmes, a débuté comme d'habitude à partir de la Place des Martyrs, fortement quadrillée par un imposant service d'ordre. Arrivés au centre culturel Larbi Ben M'hidi, à la rue éponyme, siège du panel de dialogue et de médiation, les étudiants ont scandé des slogans hostiles au dialogue et dénoncé la mission du panel, qui veut imposer des solutions et une feuille de route qu'ils rejettent. Les étudiants ont déjà dit «non» au panel et critiqué sa manière de concevoir le dialogue. Par la suite, la manifestation s'est ébranlée de nouveau pour se diriger vers la Grande Poste, puis la rue Didouche-Mourad et la Place Audin. Là encore, un impressionnant service d'ordre était déployé, ce qui a fait dire à certains passants que «leur nombre est plus important que les manifestants eux-mêmes». C'est le dernier mardi de protestation estudiantines avant la rentrée sociale et scolaire, qui devrait reprendre de plus belle les revendications populaires et sonner le rappel de tous les étudiants du pays pour poursuivre le hirak et faire pression sur le pouvoir pour consentir les changements politiques revendiqués par la rue algérienne. A quelques jours de la rentrée universitaire également, la mobilisation s'est renforcée hier, car le nombre des étudiants et des manifestants était supérieur à celui de la semaine dernière. Et, parmi les étudiants et des dizaines de citoyens qui se sont joints au mouvement de protestation, il y avait des manifestants qui brandissaient des pancartes où on pouvait lire «libérez la justice et les médias», ou «le déni de justice est le pire des crimes». «Karim Younes à la poubelle», scandaient également les étudiants devant le siège du panel, à la maison de la culture de la rue Larbi Ben M'hidi, ou «Etat civil et non militaire». Toujours devant le siège du panel, les manifestants ont crié «Makanch intikhabat maa Elissaba» (pas de vote avec le gang), et «Karim Younes, chyat El Issaba», manifestant ainsi leur rejet de toute idée de dialogue, que veut organiser le pouvoir pour aller tout droit vers des élections présidentielles refusées par le hirak, des partis d'opposition et une partie de la société civile. Globalement, les slogans portés comme des revendications par les étudiants sont les mêmes que ceux scandés les semaines précédentes et lors des méga-manifestations des vendredis.
La libération du moudjahid Bouregaa a été également revendiquée avec force par les manifestants, qui ont demandé la libération des autres détenus d'opinion. Comme d'habitude, les étudiants ont marché en reprenant l'itinéraire de la rue Pasteur, rue El Khetabi, puis sont descendus vers le boulevard Amirouche. Ils ont remonté vers Didouche-Mourad en empruntant la rue Richelieu. Ils se sont rendus ensuite à la Grande Poste, barricadée par les policiers, en passant par la Place Maurice Audin.
Les manifestations des étudiants se sont par ailleurs déroulées dans plusieurs villes du pays, notamment à Oran, Annaba, Béjaia, Bordj Bou-Arréridj...Enfin, une minute de silence a été observée avant le départ de la manifestation, à la mémoire des victimes de la bousculade de jeudi soir au concert de Soulking. Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.