Tribunal de Tipasa: Le procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh reporté au 17 novembre    Le Vote Des Expatriés En Question    Tlemcen: Deux ministres, des annonces et des promesses    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Ligue des champions d'Europe: Gros suspense à Turin et Manchester    JS Kabylie: Zelfani mise sur le tournoi d'Alger    FAF: L'AGO a adopté les bilans    UN COMBAT CONTRE SOI    Covid-19: «Le retour au confinement partiel n'est pas exclu»    Recrudescence des cas de Covid-19: Hôpitaux : retour à la case départ ?    L'état de santé du président n'est pas inquiétant    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte    287 nouveaux cas en Algérie    Djerad inaugure la 1re Conférence nationale sur l'oeuvre de Malek Bennabi    LDC: Le Real arrache un nul inespéré à Gladbach    Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Qualifications CAN-2021 (4e j.): des arbitres soudanais pour Zimbabwe - Algérie    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le gardien Donnarumma positif au Covid-19    Rahmoun Yazid en renfort    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Actucult    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    BMS Corona    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants refusent de plier
À la veille du 20e vendredi qui coïncide avec le 5 juillet
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 07 - 2019

Les étudiants ont marché à nouveau, hier, maintenant ainsi la contestation contre le système politique, en attendant le 20e acte de la mobilisation nationale, ce vendredi 5 juillet, qui coïncide avec l'anniversaire de l'indépendance du pays.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Pour la première fois depuis plusieurs semaines, la marche des étudiants à Alger s'est déroulée dans le calme.
A part quelques pancartes arrachées par des agents de l'ordre en civil, le dispositif policier impressionnant déployé dans le centre de la capitale a laissé faire les universitaires, contrairement aux mardis passés où les marches ont été perturbées et les manifestants bastonnés. Hier, les étudiants ont sillonné les rues d'Alger, à partir de la place des Martyrs jusqu'à la Grande-Poste, en passant par le square Port-Saïd, la rue Larbi-Ben-M'hidi, le boulevard Amirouche et la place Audin, sans incident.
Les manifestants ont lancé des slogans contre l'instauration d'un Etat militaire en plaidant pour un Etat civil.
A travers leurs pancartes et leurs slogans, les étudiants refusent tout régime militaire, en lançant des slogans contre le chef d'état-major de l'armée. Ils disent rejeter toute élection ou dialogue avec les figures du système, notamment le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, et le Premier ministre, Noureddine Bedoui.
Les étudiants ont exigé, en outre, la libération de tous les détenus d'opinion et des personnes incarcérées pour avoir porté le drapeau amazigh. Ils ont réitéré les mots d'ordre contre la division du peuple et contre le régionalisme.
«Tous les citoyens conscients ont le devoir de s'opposer à ceux qui attisent les haines nationales et détournent l'attention du peuple», lit-on sur une pancarte, qui sera arrachée par la police à l'étudiant qui la portait.
Sur une autre pancarte, on pouvait lire : «Comme la France a échoué dans sa politique de diviser pour régner, vous allez échouer.»
Les manifestants ont demandé également la libération du moudjahid Lakhdar Bouregaâ, placé sous mandat de dépôt à cause de ses déclarations sur l'armée pour «atteinte au moral des troupes et outrage à corps constitué».
Tout au long de la manifestation, les étudiants, auxquels s'est joint Benyoucef Mellouk, le déclencheur de l'affaire des magistrats faussaires, ont appelé à l'indépendance de la justice. Et pour la première fois depuis le début des manifestations, des slogans consacrés à la députée de Boumerdès, Naïma Salhi, ont été lancés.
Les étudiants ont demandé le jugement de cette dernière pour ses propos racistes et l'application de la loi sur son cas. Des avocats ont déjà déposé des plaintes contre elle, sans suite pour le moment.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.