30 nouveaux notaires prêtent serment    Début du vote pour les nomades    Les islamistes reviennent à la charge    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    Les agences commerciales ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    136 milliards de centimes de créances impayés    Des locaux et des terrains au profit des start-up    Le gouvernement s'engage à remettre sur pied GTH    Le jeu dangereux des Emiratis    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne l'acte terroriste «odieux» de Nice    Trump et Biden multiplient les meetings    Une présidentielle à haut risque en Côte d'Ivoire    Haidar apporte son soutien aux manifestants    Face à une deuxième vague particulièrement virulente : Nouveau confinement d'un mois sur l'ensemble du territoire français    Zakaria Boulahia et Rodolphe attendus demain    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Les Rouge et Noir se confinent !    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    "Le championnat pourra reprendre mais..."    Les nouvelles mesures du gouvernement    L'est du pays fortement touché    Des directives pour accélérer les travaux    Les habitants du quartier changent les lampes grillées    Les villageois réclament une école primaire    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    Un combat reste toujours à mener    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





29 octobre, un mardi chaud pour le gouvernement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 10 - 2019


Même si la rentrée sociale n'a pas complètement impacté le gouvernement qui, faut-il le reconnaître, a su désamorcer certains conflits latents, le front social, devenu indissociable de l'actualité politique, risque de faire beaucoup de mal. Face à la remobilisation du hirak, la grogne suscitée par des lois impopulaires et le tollé soulevé suite à l'incarcération des activistes et militants du mouvement du 22 février, le gouvernement Bedoui doit maintenant faire face au retour offensif des syndicats autonomes. Souvent discrets depuis le début du mouvement populaire, ces organisations reviennent de nouveau à la une de l'actualité, le 29 octobre prochain, avec la Confédération des syndicats algériens (CSA) qui a appelé à une grève générale suivie d'une marche à travers les 48 wilayas du pays. Si d'habitude la contestation syndicale était circonscrite et ses manifestations publiques interdites et réprimées, elle coïncide cette fois avec le mardi des étudiants créant une convergence qui pourrait suggérer d'autres alternatives au mouvement populaire. Un choix loin d'être fortuit puisqu'au delà de l'aspect purement socioprofessionnel, la contestation ouvrière s'étend à des revendications politiques. En effet, le communiqué du CSA, et en plus de dénoncer la loi sur les retraites et les hydrocarbures, soutient ouvertement le mouvement populaire et appelle à la libération de tous les détenus politiques. A ce propos, elle dénonce les arrestations massives des manifestants et la répression constatée lors des marches hebdomadaires. C'est l'une des rares fois que les syndicats autonomes s'expriment sur un tel sujet même s'il y a eu des appels isolés de soutenir le hirak. La CSA, sans oublier sa vocation originale, explique son action par l'actualité nationale, politique et économique, dénonçant l'inflation et se disant préoccupée par la situation précaire des travailleurs marquée par la baisse vertigineuse du pouvoir d'achat et la dégradation des conditions de travail. Tout en exigeant le départ de Bedoui, une revendication purement politique, la CSA s'interdit pourtant de se prononcer sur les prochaines présidentielles. Une précaution qui pourrait s'expliquer par sa volonté d'y jouer un rôle d'arbitre même si le ton du communiqué ne fait aucun doute quant à son positionnement sur des dossiers aussi sensibles que consensuels tels que les hydrocarbures, le travail, la santé publique, la sécurité sociale ou encore la retraite et le recours au gaz de schiste.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.