Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue 2 - Face à la menace de grève: La LFP fait des concessions aux clubs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 12 - 2019

  L'avant-dernière journée de la Ligue 2, prévue aujourd'hui, a été reportée. La raison ? Les présidents des clubs ont mis à exécution leur menace du boycott, ce qui a contraint le président de la LFP à reporter la journée. Cette décision a été prise à l'issue de la réunion ayant regroupé, selon notre source, onze présidents de clubs de Ligue 2 professionnelle et le président de la LFP, Abdelkrim Medouar. Sur toutes les revendications réclamées, une seule semble légitime à notre avis. C'est celle relative aux promesses du ministère de la Jeunesse et des Sports, comme cela a été clairement soulevé par le président du MOB, Akli Adrar. Ce dernier a insisté sur les aides promises par le MJS aux clubs des Ligues 1 et 2. Les clubs sont asphyxiés financièrement, comme l'ont affirmé les présents à cette réunion. Mais pourquoi ne pas mettre les clés sous le paillasson et partir ? Pourquoi s'acharne-t-on à demeurer en poste et gérer les clubs dans ces conditions difficiles ? Aussi, les responsables des clubs ont exposé divers problèmes auxquels ils sont confrontés, et notamment celui de la Chambre nationale de résolution et litiges (CNRL) qui a décidé l'interdiction de recrutement à 15 clubs pour ne pas avoir assaini leurs dettes, à l'exception de l'OMA. Certaines sources affirment que ce sont un membre du bureau fédéral et un président de club et également membre du bureau exécutif de la LFP qui seraient derrière ce conclave et même l'idée du boycott. A cet effet, on vient d'apprendre que toutes les décisions ont été rejetées par les présidents. Encore plus, ces mêmes responsables préconisent, l'annulation pure et simple des poursuites à leur égard comme cela a été décidé lors de la récente réunion avec la LFP. Certains estiment que la CNRL n'a pas le droit de priver les clubs de licences. La question que l'on se pose est de savoir pourquoi a-t-on choisi ce moment bien précis pour réagir ? Pourtant, les clubs ont toujours éprouvé d'énormes difficultés financières et que la CNRL sévit depuis longtemps.
De nombreux clubs ont été lourdement sanctionnés par cette instance. Mais personne n'a levé le petit doigt. Aujourd'hui, il y a un conflit d'intérêts sans se soucier des projets sportifs, des mécanismes d'autofinancement, de la gestion qui répond aux normes professionnelles. Dans ce même contexte, d'autres revendications ont été soulevées et que le président de la LFP s'est engagé à transmettre à la FAF. Voilà une autre affaire qui risque d'ébranler le championnat, car les présidents des clubs menacent de boycotter la prochaine journée. En somme, Abdelkrim Medouar a fini par céder à la pression et aux exigences des présidents.
Par ailleurs, on attend toujours la programmation du match MOB - JSMB comptant pour la 8e journée. Il y a anguille sous roche, à moins que l'on veuille gagner du temps en attendant que la situation s'éclaircisse au classement. Aujourd'hui, certains présidents veulent s'immiscer dans le travail de la CNRL pour exiger l'annulation des sanctions pour des fautes qu'ils ont eux-mêmes commises. Et là, il n'est pas écarté de voir d'autres présidents faire de même avec la DCGF, nouvellement créée pour essayer un tant soit peu de remédier à la gestion financière catastrophique de ces mêmes présidents qui s'autoproclament serviteurs du football national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.