Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Real : Modric a pris sa décision    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 02 - 2020

Les opérations de rapatriement des Subsahariens, en situation irrégulière, sur le sol algérien, ont repris à Oran. Cette semaine pas moins de 73 migrants clandestins ont été rapatriés vers leurs pays d'origine. Il s'agit de 59 hommes, 13 enfants et 1 femme.
Plusieurs quartiers ont été ciblés par cette opération, notamment au centre-ville et El Hassi. Toutes les mesures nécessaires ont été prises pour le rapatriement de tous ces ressortissants dans les meilleures conditions humaines et sécuritaires. Les personnes concernées ont été acheminées vers le centre de Bir El Djir avant d'être transférées vers les frontières algériennes. Cette action a nécessité la coordination entre les Services de la wilaya, la Protection civile, la Sûreté nationale, la Gendarmerie nationale, le Croissant-Rouge algérien, les directions de l'Action sociale, et la Santé et les Services de la commune. Des bus ont été réservés pour le transfert des ressortissants au Centre d'accueil de la wilaya de Tamanrasset d'où ils seront rapatriés vers leurs pays d'origine. Le rapatriement des ressortissants nigériens fait suite à la demande formulée par le gouvernement nigérien. Elle a été acceptée par son homologue, le gouvernement algérien. L'Algérie avait pris une série de mesures pour le rapatriement de ces ressortissants nigériens, dans les meilleures conditions, jusqu'à ce qu'ils regagnent leurs villages et leurs maisons. Ces migrants, en majorité des femmes et des enfants, vivent de mendicité ; une situation devenue, de plus en plus, difficile, à la fois pour ces réfugiés et pour les riverains, en l'absence de prise en charge adéquate de ces migrants, fuyant la misère de leur pays. En 2019, près de 3.000 Subsahariens ont été rapatriés dont près de 300 durant le mois de décembre, et 700 durant le mois d'octobre. Toutefois, en dépit de ces opérations les migrants subsahariens se réinstallent, dans les rues d'Oran. Des familles avec enfants sont, quotidiennement, vues mendier, au centre-ville, à Maraval, Yaghmouracen, Medina Djedia, pour trouver subsistance. Même si les opérations de rapatriement ont poussé des dizaines à tenter de rejoindre l'Europe clandestinement, des centaines d'autres sont toujours à Oran. On les voit et les rencontre partout ; dans les gares, les rues, les marchés et les chantiers, ces derniers tentent tant bien que mal de s'intégrer dans la société algérienne.
Les migrants subsahariens sont désormais une réalité sociale de tous les jours. Une minorité de subsahariens tente de rejoindre l'Italie ou l'Espagne à partir de l'Algérie et nombreux sont ceux qui se sont carrément installés à Oran. Selon des statistiques de l'Organisation internationale pour les migrations, 42% des migrants ne souhaitent pas se rendre en Europe, mais demeurer en Algérie pour y vivre et travailler.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.