Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaine de M'lata: Vers l'irrigation de 1.250 hectares par les eaux épurées de la STEP d'El Kerma
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 02 - 2020

Une superficie de 1.250 hectares de terres agricoles bénéficiera très prochainement de l'irrigation dans le cadre de la mise en service du projet de la récupération des eaux de la station d'épuration d'El Kerma au profit de la plaine de M'lata dans la commune de Oued Tlelat. Ainsi, dans une première phase, une superficie de 1.250 ha sera irriguée vers la fin du 1er trimestre de cette année. Dans une deuxième phase une autre parcelle de 2.000 hectares bénéficiera aussi des ces eaux, épurées conformément aux prescriptions sanitaires et techniques applicables à l'utilisation des eaux traitées à des fins d'irrigation de cultures. Ce genre de procédé d'épuration de plus en plus utilisé à travers le monde, notamment pour les petites communautés, présente beaucoup d'avantages. La stratégie du ministère des Ressources en eau dans le domaine de l'épuration est basée sur la protection de la ressource hydrique, l'éradication des fosses septiques et des MTH, le confort et le bien-être des citoyens, la protection du littoral conformément à la Convention de Barcelone et la réutilisation des eaux usées épurées, notamment à des fins agricoles. Actuellement une superficie estimée à 400 hectares est irriguée à partir de la STEP d'Ain El-Turck. L'opération sera généralisée pour toucher près de 900 hectares de terres agricoles dans la commune d'Ain El-Turck. Cette opération vient à point nommé, puisque la région de l'Oranie enregistre depuis le début de la saison hivernale un important déficit en précipitations. Cette situation accentue les risques de sécheresse et fait planer des menaces sur la production agricole. Les agriculteurs, notamment les céréaliers, sont les premières victimes de cette situation. La sécheresse menace les grandes récoltes et en particulier les céréales dans de nombreuses régions. Avec des pluies nettement insuffisantes durant tout l'hiver, l'inquiétude est grande. Les fellahs sont donc désemparés, subissant les contrecoups de la sécheresse. Cette année, 54.000 hectares ont été emblavés. La saison passée (2018/2019) a aussi connu une baisse importante dans la production céréalière. Les services agricoles tablaient sur quelque 800.000 quintaux, alors que la production n'a pas dépassé 220.000 q. La mauvaise répartition des pluies dans le temps a affecté gravement les céréales. Sur près de 53.000 hectares emblavés près de 30.000 ont été touchés par la sécheresse à 100%. La production a connu un grand recul par rapport à la saison précédente. La production cette année ne va pas dépasser 220.000 q, contre près de 1.400.000 la saison 2017/2018. Pour ce qui est de la plaine de M'lata l'objectif est d'arriver à irriguer 6.800 hectares. Il s'agit en particulier des superficies consacrées à la céréaliculture, au fourrage vert, à la grande culture arboriculture. Le projet vise aussi à réaliser les objectifs fixés par le contrat de performance signé avec le ministère de tutelle.
Après le lancement de cette opération, les services agricoles s'attendent à un accroissement de la production des céréales. Ces eaux ne présentent aucun danger pour la santé humaine, du fait qu'elles ont été épurées conformément aux normes requises et techniques recommandées pour l'utilisation des eaux traitées à des fins d'irrigation des cultures. La superficie des terres irriguées de la wilaya va dépasser ainsi 15.000 hectares. Ce projet, qui porte sur des équipements d'irrigation pour alimenter le périmètre en eau à partir de la station de traitement des eaux usées de la commune d'El Kerma, a nécessité une enveloppe financière de 5,4 milliards de dinars. Rappelons que ce nouveau projet répond à d'autres objectifs, dont la protection de l'environnement, l'économie de l'eau par l'utilisation des eaux non conventionnelles.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.