JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Manchester City: Elu homme du match, Mahrez buteur face à Wolverhampton (Vidéo)    Ces habitudes nocturnes qui vous font prendre du poids    Man City : Guardiola ne tarit pas d'éloges à l'égard de Mahrez : "Il est exceptionnel"    Radiothérapie: de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Renforcement des capacités digitales dans l'enseignement supérieur: Lancement officiel hier du projet européen [email protected]    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Tout est sous contrôle    10.000 logements à la clé    Une femme égorgée à son domicile    Une Fédération pour les énergies renouvelables    La 2A devient GIG-Algeria    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn El Turck: Le coronavirus jugule les traversées clandestines
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 03 - 2020

Le coronavirus semble, à priori, avoir réussi dans un contexte légendaire où la lutte contre l'émigration clandestine et les campagnes de sensibilisation, relayées par les mosquées, ont regrettablement échoué. En effet, selon des sources concordantes, depuis l'apparition de la pandémie, les organisateurs des traversées clandestines et les passeurs ont tout simplement opté pour le confinement dans toute l'acceptation du terme. D'aucuns s'accordent à dire « qu'il ne serait pas malin de débarquer finalement dans un pays frappé de plein fouet par le coronavirus et ce, après une traversée clandestine dangereusement houleuse dans tous les sens du terme ». Des témoignages similaires ont été formulés par certaines personnes bien au fait des agissements frauduleux, liés à cette infraction, au palmarès lugubre, qui a fait le buzz sur la toile les derniers mois précédant l'apparition du coronavirus. Désormais et contrairement aux années écoulées à la même période, l'ambiance sur les plages en ce début de saison printanière est uniquement animée par les adeptes de la pêche artisanale et ceux, en famille où en groupe d'amis, en quête de moments d'évasion loin de la pollution. Les boat people à la peinture écaillée, décolorée par la pluie, le soleil et le vent, ne semblent plus près de lever l'ancre. Les plages de la contrée d'Aïn El Turck ont ainsi retrouvé leur originalité d'antan.
Selon les mêmes sources, les ardeurs des plus imperturbables candidats à l'émigration clandestine, qui ne se bousculent plus pour tenter la folle traversée, ont commencé à s'estomper dès les premiers jours de l'annonce de la pandémie avant de se calmer complètement. Toujours est-il que cette exception qui confirme la règle a annihilé, fort heureusement pour le moment, les drames de la mer, qui ont endeuillé des dizaines de familles dans cette contrée à l'instar des autres régions du pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.