COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le temps à l'émergence des start-up ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 04 - 2020

Pratiquement aucun secteur n'a été épargné par les effets du coronavirus. Et, si certains créneaux sont marqués par la stagnation ou se trouvent carrément en chute libre, à l'enseigne du « gel » des activités de la jeunesse et des sports, d'autres tentent de s'adapter à la situation ou se rendre utiles en gardant leur vocation, comme le tourisme qui semble avoir trouvé une nouvelle vie, ou une limite de vie, en transformant ses infrastructures hôtelière, totalement désertées, en lieux de quarantaine pour les ressortissants algériens rapatriés de pays étrangers. La culture, quant à elle, durement affectée par les effets du fléau, à travers l'absence du public qu'affectionne, voire qu'exige toute production culturelle, s'est vraisemblablement trouvée une nouvelle vocation sur Internet. Est-ce une nouvelle voie qui promet ou une simple villégiature sur la toile en attendant des jours meilleurs ?
Nul ne sait ce que sera la profondeur de cette influence du confinement des populations sur l'avenir de la culture en mode vidéo. Les artistes ont, certes, depuis longtemps investi le numérique, mais en temps de coronavirus il n'y a plus de vie hors de la « culture numérique ». Même le théâtre, qui a fermé ses portes le 11 mars après la suspension des activités et manifestations culturelles en Algérie pour luter contre cette pandémie, s'y adapte. Le TNA lance dans ce cadre la diffusion des dernières productions sur sa chaîne Youtube. Un concours d'improvisation théâtrale est également proposé aux jeunes talents par l'association culturelle oranaise «El-Amel», qui invite les candidats à postuler via Internet en raison des mesures de confinement sanitaire.
La ministre de la Culture, Malika Bendouda, a pris les devants en imprégnant une nouvelle dynamique à son secteur, soit le parrainage de l'activité culturelle hors des cadres et espaces traditionnels, exploitant dans ce sens les plateformes interactives et des spectacles interactifs à distance.
Du moins, l'occasion est propice pour organiser calmement «la maison de la culture», selon les propos de la ministre. Le coronavirus aura, ainsi, poussé de nombreux secteurs à se convertir au numérique, en attendant le réveil d'autres secteurs industriels, mis KO par le dérèglement des activités à l'ombre de la paralysie des déplacements et des approvisionnements en matières premières à partir de l'étranger notamment.
Le ministre du secteur appelle au renforcement la production, mais n'est-il pas plus judicieux d'appeler les concernés à l'engagement dans l'effort de guerre, en produisant ce qui est le plus recherché en ces temps, les matériels et tenues de protection, ainsi que d'autres besoins urgents auxquels peut répondre le créneau ? Le temps est à l'imagination de nouveaux dispositifs de fréquentation et d'activités. Le temps n'est-il pas, également, surtout, à l'émergence des fameuses start-up avec lesquelles on compte, justement, bâtir la nouvelle économie du pays ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.