Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Logements sociaux de la formule dite «à points»: Un logiciel pour la mise à jour des listes des bénéficiaires
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 06 - 2020

Les préparatifs sont toujours en cours pour l'affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux de la formule dite « à points ». Dans cette optique un logiciel a été mis en place, par la daïra d'Oran pour traiter et mettre à jour des dossiers de postulants. S'exprimant sur les ondes de la radio locale, le chef de la daïra d'Oran a indiqué, que la numérisation des dossiers facilite l'accès aux données de chaque postulant, à l'instar de la situation familiale, l'enquête sociale, les photos… Le même responsable a précisé que le nombre des demandeurs de cette formule de logements estimés à près de 99.700 dossiers, durant les dernières années est passé à quelque 43.000 demandes, en 2018 après une 1re opération d'assainissement. De gros moyens humains et matériels sont mis en place pour établir la liste des bénéficiaires sur la base d'un certain nombre de critères, de manière à ne retenir que les demandeurs dans un réel besoin de logement. Gelée depuis plus d'une vingtaine d'année, la commission d'Oran avait pour mission d'examiner des milliers de dossiers déposés depuis 1975 pour ne retenir que ceux qui répondent aux critères, en attendant l'élaboration des listes finales, après l'achèvement des enquêtes sociales.
Une fois le traitement des dossiers et les enquêtes achevés les listes seront élaborées. L'attribution des logements constitue un véritable casse-tête pour les autorités. En effet, chaque relogement génère entre 10 à 15% de recours exprimés par des protestataires qui se sentent, injustement, écartés ou des mécontents non satisfaits des logements. Le Chef de daïra a indiqué, à propos de cette question, qu'une fois les listes affichées, les citoyens qui se sentent lésés dans leur droit peuvent déposer des recours, selon les procédures légales qui interviennent, après affichage des listes de bénéficiaires, et permettent au citoyen d'introduire des recours auprès de la commission ad hoc. Le gel de cette formule a créé un grand cumul de demandes. En effet, des centaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d'Oran, attendent depuis plus de 2 décennies, un logement social, dans la cadre de la formule «à points». Ils ont organisé plusieurs sit-in de protestation devant le siège de la wilaya d'Oran. Il s'agit des demandeurs de logements qui ont déposé des demandes, auprès des services de l'OPGI, depuis plus de 4 décennies mais qui n'ont, toujours pas bénéficié d'un logement. Certains affirment avoir déposé leur dossier depuis 1975 ; d'autres qu'ils occupent une pièce chez des parents depuis 10 ans et ont déposé une demande de logement social depuis plusieurs années et à ce jour ils n'ont rien vu venir.
Pour rappel les listes devaient être élaborées avant la fin de l'année, a indiqué le directeur de l'Office de la gestion et de la promotion immobilière (OPGI), en décembre dernier, lors d'une réunion consacrée au secteur du logement et présidée par le wali, en présence de tous les responsables de ce dossier. Un calendrier devait être élaboré par les chefs de daïra pour l'élaboration des ces listes, après l'achèvement des enquêtes sociales en cours. Ce programme concerne plusieurs communes comme Oran, Arzew, Bethioua , El- Karma, Hassi Mefsoukh, Aïn El Bia , Misserghine, Bousfer, El-Ançor.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.