El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 08 - 2020

L'arrêt des compétitions, voté par les membres de l'AG, a suscité bien des réactions et a créé un cafouillage indescriptible qui risque de se répercuter négativement sur le prochain exercice. Bien de mauvaises choses sont remontées à la surface, comme en témoigne la montée au créneau de certains responsables de clubs et des supporters.
La situation s'est empirée davantage avec la dernière décision prise par certains présidents de clubs, à l'instar de Cherif Mellal (JSK), Azzedine Arab (ESS) et Mohamed Zerouati (JS Saoura) à recourir au tribunal sportif. Les trois responsables, qui espèrent être rejoints par d'autres présidents de clubs, ont décidé de monter au créneau pour dénoncer les décisions du BF qualifiées «d'anti réglementaires». Ces derniers se demandent pourquoi la FAF a-t-elle recouru à la consultation écrite qui, selon eux, n'a pourtant aucune base sur le plan réglementaire ? Pour les détracteurs de l'actuel bureau fédéral de la FAF, la décision d'opter par la consultation écrite des membres de l'AG ne s'est pas faite par souci démocratique, mais c'est surtout pour exploiter la présence des présidents des ligues de wilaya et régionales, en nombre majoritaire, pour faire basculer le scrutin en faveur de la troisième option et officialiser le changement du système de compétition.
Toujours est-il que cette option a été validée par la FIFA. En face, la circulaire du MJS qui interdit tout changement de système de compétition, n'a pas été respectée. « Tout projet de changement dans le système de compétition doit être soumis à l'AG la saison précédant le championnat servant de base pour la future modification pour mettre tous les concurrents sur un pied d'égalité et leur permettre de se préparer », avait déclaré Sid-Ali Khaldi, il y a quelques semaines. En somme, la décision de changement de système de compétition, validée par le bureau fédéral le 29 juillet dernier a été fatale à de nombreuses équipes. En Ligue 2, le RCA et l'ASK, qui sont à un point du quatrième, le RCR, au moment où il reste sept matches à jouer, ont été privés d'une accession qui se profilait à l'horizon.
En Ligue 1, les dirigeants de l'ESS ont, selon notre source, saisi la commission de recours en réaction à la décision prise par le bureau fédéral dans le cadre de l'attribution de la 3ème place au lieu de la 2ème à l'Entente.
Pour eux, le règlement du championnat d'Algérie 2019-2020 ne prévoit pas la méthode de l'indice de performance (ratio). «Si la décision a été prise pour arrêter le classement à la 22e journée, l'ESS est deuxième». «La FAF a opté pour le deux poids deux mesures, en privant l'ESS de la 2ème place amplement méritée, l'empêchant du coup de prendre part à la Ligue des champions d'Afrique en adoptant une règle d'indice sur mesure qui ne repose sur aucune base légale», a estimé l'ESS dans un communiqué. D'autre part, chez le MCA, la réaction des supporters du Doyen ne s'est pas fait attendre et ont clairement refusé l'octroi du titre au CRB.
Aussi, l'affaire des représentants de l'Algérie dans les compétitions internationales n'a pas encore connu son dénouement au moment où la CAF a fixé le 31 août comme dernier délai aux fédérations pour envoyer les noms de leurs représentants. Le CRB et le MCA ont été choisis pour jouer la Ligue des champions, alors que l'ESS se contentera de la coupe de la CAF. Mais, qui sera le quatrième représentant de l'Algérie ? Là, les avis divergent au moment où les dirigeants de la JSK exigent ce billet au vu de leur quatrième position classement général. C'est la confusion dans la mesure où aucune décision n'a été prise à propos de la coupe d'Algérie, suspendue depuis mars dernier à l'issue des quarts de finale (aller). Alors qui sera le deuxième représentant algérien en Coupe de la CAF ? En tout cas, l'éclaircie n'est pas pour demain au moment où la majorité des acteurs du football national qualifient la consultation écrite comme «une manœuvre à visée électorale ou étant une preuve du populisme pour servir des intérêts personnels, en vue des prochaines élections de la FAF».
Aujourd'hui, les dirigeants de clubs qui se disent lésés, espèrent l'intervention du MJS, Sid-Ali Khaldi au moment où d'autres responsables de clubs comptent saisir la FIFA pour ce qu'ils ont qualifié de «transgressions de la loi».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.