Tebboune installe une commission pour l'amender    Une nouvelle vague d'anciens ministres concernée    Liberté de dire. Toujours !    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    "Mes vérités..."    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Ce que prévoit la note du MJS    Benlamri proche de Getafe    Ferhat marque des points    «Des négociations sont en cours, il est à Londres»    La fille des Aurès    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Tlemcen: Une question de conformité    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 08 - 2020

  En attendant la réouverture des mosquées, prévue le samedi 15 août tel que décidé par le président de la République, l'opération de désinfection des mosquées a été lancée au niveau de 161 lieux de culte retenus sur les 628 mosquées que compte la wilaya d'Oran. Intervenant vendredi sur les ondes de la radio d'Oran, le directeur des affaires religieuses a précisé que seules les mosquées d'une capacité de 1.000 places et comportant une salle de prière de plus de 700 m2 seront ouvertes dans un premier temps en insistant sur le respect strict du protocole sanitaire. Ainsi, les fidèles devront respecter la distanciation physique avec l'obligation du port du masque et de se munir de leur propre tapis de prière. Le même responsable a indiqué que l'accès aux mosquées se fera après prise de température de chaque fidèle et l'obligation de respecter les lignes délimitant l'espace de la prière.
Une liste additive de 60 mosquées a été également établie pour les cités et quartiers qui ne disposent pas de mosquées de plus de 1.000 places et dont il est attendu la réouverture sur décision du ministère des Affaires religieuses afin de lever la pression sur les grandes mosquées. C'est dans ce cadre que le Syndicat des imams a demandé la révision de la décision de la réouverture des grandes mosquées seulement qui risque de créer, a expliqué le président du syndicat, Djamel Ghoul, «une surcharge sur ces lieux puisque les fidèles des communes qui ne disposent pas de mosquées de 1.000 places vont faire leurs prières dans les grandes mosquées. Une situation qui sera difficilement maîtrisable à la sortie des lieux de culte.
«De plus, a ajouté le même interlocuteur, dans certaines communes d'une faible densité démographique, l'afflux des fidèles aux mosquées est très réduit et donc le risque de contamination est faible.
C'est pour cela que le syndicat demande que ces communes soient concernées par la réouverture». Concernant l'interdiction d'accès aux mosquées pour les femmes, le président du Syndicat des imams a souligné que «les femmes n'ont pas devoir de faire la prière dans les mosquées et cette interdiction va permettre de disposer de plus de places pour la prière».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.