Tottenham : Mauvaise nouvelle pour Son Heung-min    Fatma-Zohra Zerouati élue à la tête du parti TAJ    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Adel Kansous installé dans sa nouvelle fonction de PDG de l'ANEP    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    Le procès en appel de Ali Haddad reporté au 11 octobre    Accidents de la route: 6 morts et 390 blessés en une semaine dans les zones urbaines    Rentrée scolaire 2020-2021: la date pas encore fixée    Covid-19: 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès    Ferhat buteur face au RC Lens    ANSEJ : Large mouvement au niveau des directions d'annexes    Le MSP décide de voter "Non" à la révision constitutionnelle    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    RAGE : 900 cas et 15 décès en Algérie en 2019    MOSTAGANEM : 100 logements sociaux et des questions à Fornaka    SIDI BEL ABBES : Commémoration de l'assassinat des 11 enseignantes    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    Schalke 04 : Bentaleb voit son entraineur se faire limoger    CONDOLEANCES    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Ces nids à problèmes    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    "On veut nous neutraliser !"    Les locataires tirent la sonnette d'alarme    Les travaux traînent en longueur    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    La Foire du livre de Francfort invite les libraires pour une formation    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    FC Barcelone : le grand «Koemancement»    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Robes noires    AS Aïn M'lila: Un retard considérable à rattraper    LES CROCS AIGUISES DE LA REALITE DES PRIX    Faire le pied de grue devant un distributeur fâché    Tlemcen: Un nouveau quota d'eau pour les terres agricoles de Fehoul    Massacres du 17 octobre 1961: Une Association française demande la reconnaissance du crime    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    L'avis des experts    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 08 - 2020

Après la démission du directeur général Nadir Bouzned, c'est au tour du président du conseil d'administration de la SSPA du CA Bordj Bou-Arréridj, Anis Benhamadi, qui vient d'annoncer officiellement son retrait sans pour autant donner les raisons de cette décision. Certains observateurs estiment que cette démission est liée au conflit qui l'oppose depuis belle lurette au président du CSA, Haouès Remache, «et aussi à l'absence de contributions des autorités locales», affirme-t-on. Le président du conseil d'administration de la société «Les tigres des Bibans» a déjà maintes fois accusé son homologue du CSA qui, selon Anis Benhamadi, a été un obstacle à toutes les initiatives prises ici et là.
Encore plus, le président démissionnaire avoue que le président du CSA est le seul à s'être opposé à l'ouverture du capital. De son côté, Haouès Remache a justifié son absence à la dernière assemblée générale de la SSPA par les décisions unilatérales prises par le président du CA dans la gestion du club. Le président du CSA assure, lui, qu'il n'est pas habilité à prendre des décisions sans l'aval des membres de l'AG. Voilà une situation qui risque de déboucher sur de fâcheuses conséquences pour le CABBA.
Pour de nombreux supporters, la démission d'Anis Benhamadi n'est qu'un scénario pour mettre la pression sur son homologue du CSA et, également, inciter les autorités locales à venir en aide au club, d'autant plus qu'Al-Ahly traverse ces derniers temps une crise financière pour régulariser les joueurs et autres salariés de la SSPA.
Aujourd'hui, les supporters exigent le départ de tout le monde et la venue d'une société étatique pour mettre fin à ce marasme dans la gestion. Pour rappel, la tenue de l'AG ordinaire pour approbation des bilans, moral et financier, qui sera suivie par celle de l'élection d'un président du CSA n'a pas été encore programmée dans la mesure où le délai des AG a été repoussé au 30 décembre prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.