L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Toute la vérité sur le CSA/Mouloudia club d'Alger
Il faut en finir avec les oui-dire et justifications sans preuves
Publié dans Le Temps d'Algérie le 05 - 09 - 2012

Notre journaliste, chargé de recueillir des informations auprès de la DJS d'Alger sur ce qui se passe au CSA MCA, a été reçu par le DJS lui-même dont les propos, faisant suite à la réunion que venait de tenir la commission de validation de la wilaya d'Alger, tendaient vers la confirmation d'Amar Brahmia en qualité de nouveau président de ce club sportif.
Le même jour, un autre de nos journalistes a pris, lui, attache avec celui qui occupait jusqu'à récemment ce poste, à savoir Abdelhamid Zedek, qui lui a annoncé que l'assemblée générale qui a élu Brahmia est nulle et que par voie de conséquence, une autre assemblée générale va être convoquée incessamment en vue d'élire celui qui va diriger le CSA/MCA pour les quatre prochaines années.
De telles informations tendent à faire croire que décidément le MCA n'est vraiment pas un club comme les autres. Ce qui est tout à fait faux.
Si ce club est soumis à toutes ces perturbations c'est parce que les responsables administratifs de la wilaya d'Alger laissent faire alors qu'il aurait été plus simple de pondre un communiqué dans lequel on aurait clarifié la situation pour le plus grand bien des supporters du club des Verts et Rouge, voire même de toute l'opinion sportive. En l'absence de réaction des responsables en question, on a permis à tout un chacun de pouvoir s'exprimer à travers la presse pour dire souvent des choses fausses.
Zedek approuve l'élargissement de l'AG
Nous sommes allés au cœur du système pour essayer de dénouer les fils car on n'arrivait plus à se retrouver dans cette histoire. Qui a raison et qui a tort ? Nous espérons que vous allez enfin être édifié sur ce qui se passe au CSA/MCA après avoir lu ce qui suit.
Le 17 janvier 2012, la Drag d'Alger (direction de la réglementation de la wilaya d'Alger) donne son feu vert à Abdelhamid Zedek pour qu'il organise l'assemblée générale ordinaire du club à la date du 4 février 2012. Ce jour-là, le quorum n'est pas atteint et l'AG est reportée sine die. L'huissier de justice présent sur les lieux en fait le constat et rédige un rapport en ce sens.
L'AG ordinaire se tient, après accord écrit de la Drag le 18 février 2012. Cette fois-ci elle se tient bien et adopte un certain nombre de résolutions parmi lesquelles :
ll'adoption du règlement intérieur
L'élargissement de la composante de l'AG avec une nouvelle liste de 80 à 100 membres qui annule et remplace la liste de 40 personnes du 28 juin 2008.
Election de la commission de candidatures pour les futures élections.
A propos de la nouvelle liste, il convient de préciser qu'elle comporte les noms de nombreuses personnes qui avaient été marginalisées lors l'AG de juin 2008. Cette nouvelle liste a été agréée par les autorités compétentes du pays mais aussi par Zedek. Comment donc aujourd'hui peut-il dire que l'AG de 100 personnes, issue de la résolution du 18 février 2012, qui a élu Brahmia est nulle et que seule l'AG de juin 2008 de 40 personnes est habilitée à élire un nouveau président ? Zedek serait-il le nouveau Drag d'Alger ou même le DJS d'Alger ? Comment peut-il, également, affirmer à la presse qu'il va tout faire pour élire Omar Ghrib en tant que président du CSA/MCA alors que Ghrib ne fait pas partie de la liste de l'AG du 18 février 2012 qu'il a lui-même entérinée ? C'est vraiment du n'importe quoi juste pour alimenter la presse en informations croustillantes mais infondées. Du reste, nous détenons une lettre que Zedek a adressée au wali délégué de Chéraga dans laquelle il l'informe des décisions prises et des changements opérés lors de l'AG ordinaire du 18 février 2012.
Les membres du CA de la SSPA ont tous démissionné
Ce n'est pas fini. Le 6 août 2012, la Drag d'Alger donne son autorisation pour la tenue d'une assemblée générale ordinaire du CSA/MCA pour la tenue d'une AG extraordinaire réclamée par les duex tiers de sa composante, conformément aux statuts du club.
Cette AG se tient et décide d'inviter Zedek par courrier, en date du 7 août, pour venir le vendredi 10 août 2012 présenter ses bilans moral et financier. Elle lui annonce, également, qu'elle a procédé à la mise en place d'un comité ad-hoc dont la mission est de préparer l'AG des bilans et l'AG élective. Zedek ne vient pas à l'AG du 10 août après quoi les deux tiers des membres de l'AG demandent à la Drag l'autorisation d'organiser une AG élective en date du 15 août 2012.
Une autorisation qu'ils obtiennent de la part de la structure administrative de la wilaya d'Alger. Cette AG élective se déroule à la date arrêtée et porte Amar Brahmia à la présidence du CSA avec constat d'un huissier de justice et devant des observateurs de la DJS. En fin de parcours, la Drag donne, le 14 août 2012, son autorisation à Abdelhamid Zedek pour qu'il présente, le 30 août 2012, ses bilans moral et financier en AG ordinaire et avec une assemblée de 80 à 100 membres conformément aux dispositions de l'AG de février 2012.
L'AG s'est tenue mais à ce jour, le rapport n'est parvenu ni à la Drag ni à la DJS du fait que l'huissier de justice n'a pas encore établi son rapport. Nous terminerons par le cas de la SSPA-MCA, à savoir le club professionnel de football. Une résolution en faveur du rachat de cette SSPA a été votée à l'unanimité par les membres du CSA.
Par ailleurs, tous les membres du conseil d'administration de la SSPA, y compris Omar Ghrib et Sadek Amrous (nous avons vu les lettres) sont démissionnaires. Le notaire qui a rédigé l'acte de création de la SSPA-MCA a établi un rapport dans lequel il confirme bien la démission de tous les membres du conseil d'administration. Lui-même indique qu'il est démissionnaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.