Le gouvernement entretient le suspense    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Diego maradona s'èteint à 60 ans    "Les malades sont livrés à eux-mêmes"    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Les instructions de Djerad aux walis    L'hommage de Messi à Maradona    Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Numérisation en cours    «Nous jouerons le haut du tableau»    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Déjà en phase de modernisation    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CR Belouizdad: Un statut à justifier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 09 - 2020

Lorsque l'apparition du Covid-19 a mis fin au déroulement de le Ligue 1, le CRB était en tête. Et il était tout à fait logique qu'il ait été déclaré champion de cette saison pas comme les autres. Cependant, des grincements de dents se sont fait entendre du côté des ses poursuivants, estimant que, sur le plan sportif, rien n'était joué à ce moment-là. Ils étaient quatre ou cinq qui ont souhaité que le championnat aille à son terme, mais c'était une mission impossible au vu de la propagation de la pandémie. Ces aigris soutiennent que le CRB est donc un champion au rabais, alors que les chiffres sont significatifs à l'arrêt définitif de la Ligue 1. Par contre, et même les Belouizdadis le reconnaissent eux-mêmes, le Chabab n'a pas dominé outre mesure, ce qui pousse ses rivaux au titre à dire que l'issue aurait été tout autre si la compétition était allée à son terme. De fait, le CRB doit ce sacre à la solidité de sa défense ainsi qu'à quelques coups d'éclat d'individualités, alors que le secteur offensif était son point faible. On ne perdra pas de vue, en effet, que les coéquipiers de Nessakh se sont inclinés face à des adversaires aux moyens plus limités et relégables. Au terme de la 19e journée, le CRB avait quatre points d'avance sur la JSK et six sur le trio ESS-CSC-MCA. En tant que techniciens expérimentés, Korichi et Dumas ont défini les lacunes de l'équipe et qui ont trait essentiellement au secteur offensif. Aussi, et dans une discrétion absolue, ils ont visionné les prestations d'un attaquant belge d'origine congolaise qui jouait aux Pays-Bas. Il est évident que cette « denrée » est très rare chez nous. D'ailleurs, aucun dirigeant ou entraîneur ne consentirait à céder un attaquant, même si ses statistiques ne soulèvent pas l'enthousiasme. Bien sûr, il faudra voir à l'œuvre cet attaquant avant d'affirmer qu'il va apporter le plus souhaité par les décideurs techniques car, pour le moment, c'est un certain pessimisme du côté des fans. Espérons qu'ils ne seront pas déçus. Ce joueur ne pourra rallier son nouveau club qu'après l'ouverture des frontières et la reprise des transports aériens. Outre cet élément sur lequel les Belouizdadis misent beaucoup, deux joueurs expérimentés ont étoffé l'effectif du Chabab, à savoir Draoui et Belkhiter. Il se dit que l'entraîneur Frank Dumas souhaite également l'engagement d'un autre attaquant en vue des importantes échéances qui attendent le CRB, lequel est appelé à prendre part à la Ligue des champions d'Afrique où la concurrence est féroce et impitoyable avec les clubs tunisiens, marocains et égyptiens notamment.
Ces renforts ne sont pas du luxe car le CRB ne doit pas faire de la figuration dans cette compétition de haut niveau. Et les Belouiizdadis sont tenus de vaincre et de convaincre, une mission ardue que le duo technique s'efforcera de rendre plus abordable face à de redoutables adversaires. Pour notre part, nous souhaitons pleine réussite à un club qui a donné tant de satisfactions aux Algériens avec la dream team de le décennie 50 avec Lalmas, Khalem, Achour, Selmi, Abrouk et tant d'autres grands joueurs. On rappellera que, vainqueur du club sénégalais « Jeanne d'Arc » à Alger au terme d'un match marqué par la rudesse et les menaces des Sénégalais, le CRB s'est retiré de la compétition pour des raisons extra-sportives légitimes et compréhensibles. A cette époque, grâce à un football offensif et spectaculaire, le Chabab faisait la loi au Maghreb. Aux successeurs de ces glorieux anciens de reprendre dignement le flambeau.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.