Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Fragile consensus politique en Libye    «Le Maroc dissimule ses pertes»    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    La CAF veut-elle reprogrammer le match ?    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Situation des artistes au temps du coronavirus : Les temps sont durs !    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Chômage et système «D»    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Echecs - Yala Lyès: Un champion en quête du record du monde
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 10 - 2020

Lorsque, en 1976, le jeune Yala Lyès (8 ans) découvre le jeu des échecs, grâce un parent féru de cette discipline, il ne se doutait pas que ce serait la passion de sa vie à laquelle il allait consacrer beaucoup de temps et ses économies. En effet, le jeune débutant des clubs d'échecs de la capitale est aujourd'hui un joueur de renommée internationale, sans oublier son diplôme de major au stage organisé par la Ligue d'Alger. A présent, Yala Lyès entend concrétiser un projet très ambitieux, puisqu'il veut battre le record du monde des simultanées, détenu depuis 2011 par l'Iranien Ehsan Ghaem Maghami qui, dans cet extraordinaire exercice, a affronté 604 adversaires, gagné 580 parties, avec 16 nulles et 8 défaites seulement. Cet exploit lui a permis de figurer dans le fameux « livre des records », étant donné qu'il a franchi le taux de 80% de victoires exigé par la règlementation.
Pour « effacer » le nom de l'actuel détenteur, l'Algérien devra affronter simultanément 625 joueurs, en moins de 23 heures et dépasser la barre de 80% de parties gagnées. En dépit de ses dons et sa très longue et riche expérience, Yala Lyès est conscient qu'il doit être prêt le jour « J », c'est-à-dire le 22 décembre 2022 à la Coupole d'Alger, lieu choisi pour cette tentative appelée à recueillir un grand succès populaire, tant auprès des pratiquants de cette belle discipline que des profanes. Pour ce faire, notre ingénieur en Hydrogéologie, de 52 ans doit tenir 12 simultanées dans 11 pays qui ont déjà donné leur accord. Un treizième pays, les Pays-Bas, vient de lui donner le feu vert récemment, ce qui signifie que tous ces pays sont convaincus de la faisabilité du projet, en s'y associant de façon directe, ce qui constitue déjà une reconnaissance du niveau du représentant algérien.
Dans l'ordre, il s'agit du Gabon, Madagascar, Maroc, France, Portugal, Luxembourg, Pays-Bas, Ukraine, Guatemala, Cuba, Pérou et Indonésie. En France, 2 simultanées (Lot- et- Garonne et Chalon en Champagne) sont inscrites au programme de ce perfectionnement de 6 mois pour consolider son jeu. Malgré sa participation, à 3 tournois internationaux, à Marrakech en octobre 2019, Alexandrie (Egypte) en décembre de la même année et au Caire en février 2020, Yala Lyès, avec l'aide de son équipe par télétravail, a joué durant 14 heures par jour ! Il est convaincu que ces séances d'avril à fin-juillet 2020 ont donné leurs fruits et le conforter dans sa conviction. Toutefois, en fonction du défi extraordinaire qu'il s'engage à relever, il est conscient que sa préparation ne sera complète qu'avec la réalisation des 12 simultanées, dans les pays ayant donné leur accord.
Excepté Cuba, qui a promis de le prendre en charge, il est clair que notre champion n'est pas en mesure de couvrir toutes les fortes dépenses liées aux déplacements et aux séjours. Aussi, en attendant le jour « J » et les dites simultanées, Yala Lyès est en train de frapper à toutes les portes, le ministre des Sports en tête. Actuellement, il sillonne toutes les régions du pays pour sensibiliser tous les organismes étatiques et privés afin de lui venir en aide. Il distribue une centaine de dossiers pour plaider sa cause, tout en signalant son projet aux médias algériens. Car il faut savoir que ce projet nécessite, outre les simultanées, la présence d'un entraîneur, d'un médecin et d'un diététicien. Pour l'entraîneur, son choix s'est porté sur un spécialiste de renommée mondiale, le Marocain Rachid Hifad, champion du monde amateur, plusieurs fois champion du Maghreb et du Maroc, dont la compétence et le sérieux sont unanimement loués. Il a la particularité aussi d'être l'entraîneur de l'équipe nationale irakienne. Cela signifie qu'il y a des frais à consentir pour la réalisation d'une tentative appelée à faire date et dont l'Algérie pourrait s'enorgueillir à juste titre. A titre d'information, en Indonésie, où la rencontre devait avoir lieu le 16 août dernier, on a assuré à notre représentant la couverture de l'évènement par 5 chaînes de télévision avant l'annulation pour cause de Covid 19 ! «Tous ces pays ont donné leur accord malgré la conjoncture de la crise sanitaire», a souligné notre interlocuteur, qui se dit «prêt» à faire ses preuves. Entre octobre 2018 et mai 2019, Yala Lyès a joué 6 simultanées en Algérie, en dépassant, à chaque fois, le seuil des 80%. Il a affronté 124 joueurs et en a battu 107 au bout de 7 heures et 50 minutes. Selon lui, un seul Algérien a détenu le record en simultanées, dans la décennie 80. Par cette audacieuse tentative, Yala Lyès veut replacer l'Algérie sur l'échiquier mondial de cette discipline. Sa passion ne l'empêche pas d'exercer son métier et d'être un époux et un père modèle. Dernières précisions fournies par notre interlocuteur : « Mon épouse, par sa compréhension et son aide, m'encourage beaucoup dans ce projet qui me tient à cœur ». Il ne nous reste qu'à lui souhaiter pleine réussite dans cet extraordinaire défi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.