Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rentrée scolaire: Quelques couacs et des interrogations
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 10 - 2020

Après plusieurs mois de confinement, plus de 5 millions d'élèves ont rejoint les bancs de l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles, liées à la pandémie du Covid-19. Le coup d'envoi de cette nouvelle année scolaire 2020-2021 a été donné, depuis l'école primaire «Abderrahmane Lakhdari» à Batna, par le Premier ministre Abdelaziz Djerad. Le chef du gouvernement a insisté sur la nécessité d'observer scrupuleusement les mesures de prévention contre le coronavirus, appelant notamment les parents à veiller à préserver la santé de leurs enfants.
La rentrée scolaire a eu lieu exclusivement pour les élèves du cycle primaire répartis sur 19.000 établissements scolaires sur l'ensemble du territoire national. Eu égard à la situation épidémique, cette rentrée scolaire qualifiée «d'inédite» a eu lieu dans «des conditions acceptables» grâce «à la famille éducative et des parents d'élèves». C'est ce qu'a affirmé au Quotidien d'Oran le porte-parole de l'UNPEF, Abdelwahab Lamri Zegar, dénonçant l'absence quasi totale des autorités communales et des représentants des collectivités locales.
Il a précisé que certaines écoles n'ont pas été désinfectées et sont dépourvues de moyens de d'entretien et d'hygiène. «C'est grâce aux efforts personnels des agents de l'administration, des directeurs d'écoles et des enseignants que certains établissements ont pu ouvrir leurs portes aux élèves dans des conditions d'hygiène acceptables», a affirmé notre interlocuteur.
Même son de cloche chez Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapest, affirmant que des établissements se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Et de souligner que certaines écoles sont dépourvues de moyens de désinfection. «Des directeurs d'écoles, des enseignants et certains parents d'élèves ont puisé dans leurs poches pour acheter l'eau de javel et d'autres produits pour la désinfection des lieux. Où sont passés les agents et les responsables des communes ?», s'interroge-t-il. Notre interlocuteur a affirmé qu'il y a eu des absents parmi les élèves, certains parents d'élèves ont refusé peut-être d'envoyer leurs enfants en classe en raison de craintes liées au Covid-19. Et de préciser que généralement le premier jour de la rentrée est consacré à la prise de contact seulement.
Messaoud Boudiba a affirmé que son syndicat est inquiet pour les jours à venir. «La famille éducative a pu relever le défi, des directeurs d'écoles, des membres du personnel, des enseignants se sont engagés à titre personnel à la désinfection des lieux avec leurs propres moyens, ils l'ont fait pour le premier jour. Mais comment allons-nous faire dans quelques jours ?», s'est-il interrogé.
C'est d'ailleurs ce qu'a été aussi relevé par le coordinateur du Syndicat des directeurs des écoles primaires (Snadep) de la wilaya d'Oran, Abdelaziz Battecha, qui a affirmé que certains établissements à Oran n'ont pu avoir leur produit d'entretien et de désinfection qu'après 10h30 et ce, grâce à l'engagement personnel des directeurs d'écoles et du personnel. En pointant du doigt l'absence des services des communes. Il a demandé au nom de son syndicat le retrait de la gestion des écoles primaires aux communes pour les rattacher aux directions de l'éducation de wilaya. «Les communes ne peuvent plus assurer le minimum des besoins de nos écoles, nous avons acheté nous-mêmes l'eau de javel et le reste des produits d'entretien et d'hygiène», souligne-t-il avec regret.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.