Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 11 - 2020

Réuni samedi dernier, le Bureau politique du parti «Talaie El Hourriyet», sous la présidence de Abdelkader Saadi, président par intérim, « a passé en revue la situation politique, économique et sociale du pays et les effets de la situation sanitaire résultant de l'épidémie du Covid 19 ». Il a été également question des déclarations du président français concernant l'Algérie, et les événements au Sahara Occidental. Dans un communiqué rendant compte des travaux de cette «réunion mensuelle », le parti «Talaie El Hourriyet» « a exprimé sa préoccupation quant aux conséquences sanitaires, économiques et sociales de la pandémie du Covid 19 sur le pays et sur les citoyens». Cette « extrême préoccupation» s'explique par le « nombre croissant » des contaminations et de décès, «les difficultés auxquelles font face, quotidiennement, les structures sanitaires du pays », «aggravées par les tâtonnements des autorités dans la gestion de la crise». A ce propos, le Bureau Politique du parti «appelle à une vigilance extrême et à un civisme sans failles de la part des citoyens et une plus grande rigueur et davantage de moyens à mobiliser de la part des autorités ». Concernant les «conséquences sociales » de la pandémie, le parti « recommande» de «nouvelles mesures d'accompagnement efficaces» pour «la préservation de l'outil de travail et du gagne-pain du citoyen». Il est, cependant rappelé que «la crise économique est antérieure à la crise sanitaire et que son traitement passe, inéluctablement, par des réformes économiques structurelles audacieuses». «Talaie El Hourriyet» regrette que « le gouvernement s'est contenté d'effets d'annonces faisant perdre au pays une année sans visibilité» en matière de «relance économique». Quant aux «assises du premier congrès», le parti annonce qu'elles sont «reportées, pour une seconde fois, à une date ultérieure, en raison de la situation sanitaire prévalant actuellement au pays ».
«Violation par l'occupant marocain»
A propos des évènements au Sahara Occidental, le parti a exprimé « sa profonde préoccupation face à l'escalade des tensions résultant de la violation, par l'occupant marocain du cessez-le-feu, approuvé par l'accord de 1991 », et « appelle au retour à la situation antérieure et à la reprise du dialogue entre les deux parties en conflit, sous les auspices des Nations unies et avec le soutien de l'Union africaine ».
Concernant les déclarations du président français à propos de la « situation en Algérie », «Talaie El Hourriyet' estime que ces « propos allient paternalisme et ingérence dans les affaires intérieures de notre pays, de manière claire et provocante ». Le parti a également « exprimé son rejet et sa dénonciation de l'ingérence flagrante dans les affaires intérieures du pays commise par le Parlement européen ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.