Koweït: le prince héritier Nawaf al-Ahmad al-Sabah nommé nouvel émir    Inondations: l'Algérie octroie un don de 500 tentes au Niger    Nécessité d'accompagner le renouveau des arts de l'oralité    Journée mondiale contre la rage: vers l'élimination des décès d'ici à 2030    Real Madrid: Jovic vers la Serie A ?    El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU    Constantine: plus de 50 % des accidents de la circulation sont survenus dans des virages dangereux    Covid-19: 155 nouveaux cas, 101 guérisons et 7 décès    Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Une demande de levée d'immunité introduite contre une sénatrice FLN    AIN EL BIA (ORAN) : 549 kg de viande impropre à la consommation saisis    BAGARRE RANGEE ENTRE GANGS A TIARET : La police arrête 11 personnes    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Benabdi, nouvelle recrue    Sénat: présentation du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    Transfert de 700 migrants depuis l'île de Lesbos    La France va organiser une conférence internationale    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Larbi Ouanoughi a fait long feu    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    40% des Maghrébins n'ont pas de comptes bancaires    Vu en France    Lancement prochain du transport de fret roulant    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Saisie de marchandises interdites à l'importation, évaluées à 912 millions de centimes    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    Energie: Pourquoi le «Super» va être supprimé    ES Sétif: Un bain de jouvence pour l'effectif    Nouvelle opération de rapatriement: 181 Subsahariens transférés vers leur pays en début de semaine    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    Institut français d'Algérie: La cérémonie du choix Goncourt Algérie 2020, le 03 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes
Préoccupé par la détérioration continue de l'économie algérienne
Publié dans Liberté le 03 - 08 - 2020

En butte à une grave crise économique, l'Algérie a besoin de réformes structurelles profondes. C'est en tout cas l'avis du parti Talaie El-Houriat qui, dans un communiqué sanctionnant la réunion de son bureau politique tenue samedi 31 juillet, a exprimé "son extrême préoccupation pour la détérioration continue de l'économie nationale en corrélation de l'absence de vision claire du gouvernement, des effets de l'urgence sanitaire et de la baisse des cours des produits énergétiques".
Aussi, il a estimé "nécessaire la mise en place de réformes structurelles profondes, dépouillées de toute forme de tutelle bureaucratique, qui seraient le socle d'une incitation forte à un investissement productif public/privé créateur de richesses et d'emplois".
Et pour que le pays "amorce une croissance rapide favorisant le bien-être économique et social du citoyen, il y a lieu de réunir des conditions minimales", a estimé ce parti. Lesquelles ? "La numérisation totale du tissu socioéconomique, un plan de relance industrielle, un plan de réforme agricole et, enfin et surtout, un plan national de développement des start-up par une mise en place d'incubateurs, d'accélérateurs et de capitaux marchands", a-t-il énuméré.
En attendant, le gouvernement doit faire face aux effets de la crise, en prenant en charge les catégories sociales les plus vulnérables. "En cette période de crise, il est de la responsabilité effective du gouvernement de protéger le pouvoir d'achat des plus démunis des citoyens par la mise en place de mécanismes efficaces, solidaires et rapides", a soutenu Talaie El-Houriat.
Evoquant la question de l'"évolution inquiétante" du Covid-19 en Algérie, ce parti a exhorté les citoyens à respecter scrupuleusement les mesures de lutte contre la pandémie. "Le bureau politique appelle, de nouveau, à la conscience et à la responsabilité de chacun dans la préservation de la santé publique par le strict respect des mesures de prévention seules à même de contenir le virus et de sauver des vies humaines, en protégeant notamment les plus vulnérables de nos citoyens", lit-on dans le communiqué.
En outre, le parti dirigé par Abdelkader Saâdi n'a pas omis de dénoncer avec vigueur les agressions dont ont été victimes les professionnels de la santé. "La situation sociale induite par le Covid-19 est, certes, dramatique pour tous ceux qui en souffrent, mais la bataille que mènent tous les corps de la santé mérite respect et reconnaissance pour l'engagement, le don de soi et l'esprit de sacrifice dont ils font montre depuis que notre pays a été affecté par la pandémie", a-t-il soutenu.
Concernant le dossier libyen, le parti a dit adhérer à "toute forme de solution politique consensuelle durable, qui émerge d'un dialogue national qui évite l'escalade militaire et qui préserve l'unité nationale et l'intégrité territoriale de la Libye".

Arab C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.