Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    L'IMPERATIF D'UNE CESSION PROFITABLE    ABROUS OUTOUDERT, NOUVEAU DIRECTEUR DE "LIBERTE"    Un pôle régional de production d'oxygène à Bellara    "LE SERMENT"    Une trentaine d'évacuations de cas suspects par jour    L'APC menace de résilier son contrat avec le CET    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Le «grand n'importe quoi» a commencé !    Qui veut (encore) la tête d'Antar Yahia ?    Le prix du gaz flambe, le pétrole autour de 70 dollars le baril    La prunelle de ses yeux    Sachez que...    Eh ! La France ! Ton honneur fout le camp !    L'évolution d'une gestion    17 tests PCR négatifs    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    Blida: L'incendie du parc national de Chréa maîtrisé à 70 %    Situation sanitaire: La solidarité pour lutter contre la crise    Fruits et légumes: Des prix stables sur les marchés    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Consommation: Les prix en légère baisse    La Tunisie joue-t-elle le scénario égyptien ?    LE BONHEUR POUR TOUS    «El-bassel wel q'bih»    L'AS FAR valide son billet    Entrée en lice d'Abdelkrim Fergat    Djokovic forfait pour le mixte    Dusty Hill, est mort à 72 ans    Jacob Desvarieux emporté par la covid...    Salem Azzi n'est plus!    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    Le Premier ministre annonce une série de mesures    Chanegriha honore les Cadets de la Nation    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre    «Le Maroc restera une dictature féroce»    Le Premier ministre présente le Plan d'action de son gouvernement    Seif al-Islam Kadhafi annonce sa candidature    Média culpa    Al Arabia interdite en Algérie    Retrait de l'accréditation en Algérie    Le complexe qui n'arrête pas d'arrêter    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Selon un membre du Comité de suivi de la pandémie: La vaccination anti-Covid débutera en janvier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 12 - 2020

«La vaccination anti-Covid pourrait débuter en janvier 2021», a annoncé, hier, sur les ondes de la Chaîne 3, le Dr Med Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi et l'évaluation de la pandémie de Covid-19.
En effet, après les annonces par divers laboratoires étrangers de la mise au point de vaccins anti-Covid-19, dont des pays ont commencé à passer commande, «l'Algérie préfère attendre le feu vert de l'Organisation mondiale de la Santé pour se prononcer sur celui qu'elle considérera comme le plus efficace et le moins nocif», a indiqué le Dr Bekkat Berkani. «Maintenant qu'est arrivé le moment d'engager des opérations de vaccination contre une pandémie qui a affecté la majeure partie des pays dans le monde, y provoquant des millions de victimes», l'invité de la radio a rappelé que c'est le président Abdelmadjid Tebboune qui a «exprimé, en premier, la volonté de l'Algérie d'acquérir des quantités de vaccins pour protéger ses citoyens et se préparer à passer commande, sous certaines conditions toutefois» a-t-il souligné.
Le membre du Comité de lutte contre de Covid 19, a également signalé que «les différents aspects relatifs, notamment, à l'acquisition des doses de vaccin, leur acheminement vers le pays et leur distribution aux centres chargés des opérations de vaccination ont, toutes, été passées en revue», ajoutant que les «premières opérations de vaccination pourraient débuter dans le courant du mois de janvier, une fois que l'OMS se sera définitivement prononcée». «La mise en branle de la stratégie vaccinale de cette ampleur n'est pas facile», a toutefois tenu à souligner le Dr Bekkat Berkani, car «pour la mener à bien, il faudrait, au préalable, savoir qui vacciner, comment vacciner et dans quelles conditions» a-t-il expliqué. «Il ne faudrait surtout pas qu'il y ait la moindre défection dans la chaîne de vaccination en elle-même», a mis en garde le membre du Comité scientifique de suivi et d'évaluation de la pandémie de Covid-19. L'invité de la radio a, par ailleurs, relevé un autre aspect de la problématique, précisant que l'opération de vaccination «consiste à toucher le plus grand nombre de populations, par ordre de priorité, comme les personnels de soins et les personnes âgées, ainsi que les personnes affectées de maladies chroniques, en particulier» a-t-il dit. A propos des types de vaccins que l'Algérie choisira pour traiter sa population, le Dr Bekkat Berkani, a observé qu'elle sera déterminée sur la base des dossiers scientifiques fournis par les laboratoires, des recommandations de l'OMS, «condition sine qua none des instances de contrôle sanitaire algériennes, que sont l'Agence nationale du médicament, l'Institut Pasteur et le Comité de lutte contre Covid-19, qui ont leur mot à dire concernant l'efficacité, la maniabilité et l'éventuelle toxicité de ces vaccins», a-t-il souligné. «En attendant que des agréments soient délivrés aux différents types de vaccins appelés à être mis sur le marché, l'on pourrait être amenée à acquérir plusieurs marques de vaccins pour ne pas avoir à faire à un seul fournisseur», a encore révélé le Dr Bekkat Berkani, ajoutant que l'Algérie «ne choisira parmi ceux proposés, que celui qui doit être le plus efficace, tout en n'étant pas trop cher et pas nocif, c'est-à-dire ne pas avoir d'effets secondaires graves», a-t-il conclu. Mise en pace de deux Task force.
Par ailleurs, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé dimanche, un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique liée à l'épidémie du Coronavirus (Covid-19), ainsi que les dispositions à prendre en prévision de l'acquisition du vaccin anti-Covid, indique un communiqué des services du Premier ministre.
Selon le même communiqué, les ministres en charge de l'Intérieur, des Transports, de la Santé, de l'Industrie pharmaceutique, de la Réforme hospitalière ainsi que le président de l'Agence nationale de Sécurité sanitaire, ont pris part à cette réunion, au cours de laquelle «l'évolution de la situation épidémiologique du Covid-19 ainsi que le dispositif sanitaire adapté mis en place dans les structures hospitalières et la mobilisation des moyens et ressources supplémentaires pour faire face à l'augmentation récente du nombre de patients», a été étudiée, précise le même communiqué.
Lors de la même réunion, il a été examiné «la question d'acquisition du vaccin anti-Covid-19, notamment à la lumière des avancées réalisées au titre de la phase de développement et d'expérimentation de ce produit par plusieurs Laboratoires pharmaceutiques», selon la même source. Le PM a rappelé «l'engagement du président de la République à acquérir le vaccin anti-Covid au profit de nos citoyens, dans les meilleurs délais», tout en indiquant que «le choix du produit, qui revient en premier lieu à l'autorité sanitaire, doit impérativement offrir les gages de qualité, de fiabilité et bénéficier de l'agrément de l'Organisation mondiale de la Santé». Djerad a, en outre, souligné que cette question «revêt la plus grande priorité pour les pouvoirs publics qui mobiliseront tous les moyens financiers et matériels, dans ce cadre», annonçant «la mise en place d'un dispositif opérationnel en charge de la préparation de tous les aspects logistiques liés à l'opération d'importation du vaccin ainsi qu'à son stockage et sa distribution».
«C'est ainsi qu'il a été décidé la mise en place de deux Task force : La première d'ordre sanitaire, présidée par le ministre de la Santé, a pour mission de proposer la stratégie d'acquisition du vaccin, le plan de vaccination à mettre en œuvre ainsi que la préparation du personnel appelé à être mobilisé dans la campagne de vaccination, et la seconde Task force, présidée par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, est chargé de préparer l'organisation de la logistique nécessaire au transport, au stockage et à la distribution du vaccin», conclut le communiqué des services du Premier ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.