L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LE MINISTRE DE LA SANTE RASSURE : Les hôpitaux ne sont plus sous pression
Publié dans Réflexion le 11 - 08 - 2020

Le ministre de la santé et de la population, Abderrahmane Benbouzid a assuré, mardi, que la situation sanitaire du pays liée à la crise du coronavirus enregistre une stabilité ces derniers jours et les hôpitaux ne sont plus sous pression.
S'exprimant sur les ondes de la radio nationale, Benbouzid a expliqué que seulement 36% de la capacité totale du pays d'accueil des hôpitaux estimée à 19000 lits sont actuellement utilisés. Pour le ministre les hôpitaux ne sont plus sous pression avant de relever qu'il y a eu même une légère baisse du nombre de contamination à la Covid-19. Le ministre n'a pas manqué de rendre hommage à la corporation médicale dans ce combat contre la pandémie du coronavirus en rappelant qu'il y a eu le décès de 70 professionnels de la santé et 4000 autres contaminés. Sur la question du vaccin anti-Covid-19, le ministre a expliqué que l'Algérie attend que le vaccin soit produit, et il sera disponible pour la population dès sa commercialisation. Cependant, continue le ministre, cela est soumis à plusieurs conditions, dont son efficacité. Il a également souligné que le vaccin russe est le plus proche jusqu'à présent, mais qu'il ne sera pas commercialisé avant octobre prochain au plus tard. Pour rappel, le Dr Mohammed Bekkat Berkani, président du Conseil national de l'ordre des médecins et membre du comité scientifique chargé du suivi de l'évolution de l'épidémie, a fait savoir que « L'acquisition par l'Algérie du vaccin anti covid 19 pourrait avoir lieu vers la fin de l'année ». Selon lui, les contacts s'intensifient pour consacrer cet objectif. « Des discussions sont menées entre les responsables algériens avec leurs homologues des pays partenaires, et la commission scientifique a été également contactée par des laboratoires privés », a-t-il expliqué. Il s'agit, notamment de sociétés spécialisées dans la fabrication de médicaments Astra Zeneca, Pfizer, Sanofi et le laboratoire américain Moderna. Selon Dr Bekkat Berkani, « les laboratoires privés se sont fait un point d'honneur d'informer régulièrement le ministère de la santé de l'évolution du processus de production du vaccin ». « Ajoutons à cela, d'autres laboratoires qui appartiennent aux Etats russe et chinois avec lesquels les discussions portant sur le vaccin sont menées au niveau politique entre les hautes autorités algériennes et celles de ces pays ». Le membre du comité scientifique a rappelé l'audience accordée récemment par le ministre de la Santé à l'ambassadeur du Royaume-Uni à Alger au cours de laquelle il a été question des progrès qu'enregistre le laboratoire britannique Astra Zeneca.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.