Cour de Boumerdès : Le nouveau procès en appel de Hamel reporté au 24 novembre    Les députés adoptent des ordonnances déjà appliquées    Le procès de Mira Moknache renvoyé au 16 novembre    Le délibéré remis à la semaine prochaine    Le transport aérien s'ouvre aux capitaux privés    L'Algérie ne fournira plus de gaz au Maroc    La pomme de discorde    Deux organisations plaident en faveur d'un mécanisme de surveillance des droits humains    Des offres chez Peugeot Algérie    Les putschistes isolés    Perte de production de 500 000 véhicules pour Renault    La JS Saoura affrontera les Ghanéens de Hearts Of Oak    La CAF reporte le match Soudan-Algérie    Medouar : "Officiellement, nous n'avons encore rien reçu"    Lancement d'une campagne de plantation de plus de 4 000 arbres    Prolifération des constructions illicites à Bou-Sâada    Tiaret : Des cliniques privées et un centre anti-cancer en renfort    «On a facilité aux clubs le retrait de leurs nouvelles licences»    Salah Eddine savait, mais lui pouvait    Une troisième dose disponible pour tous    Les syndicats de la santé font front    Les élèves ferment le lycée de Sidi-Boudraham    Interroger une profession sur ses abandons    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (2e partie)    Un cinéma vivant et amoral    Lutte contre le terrorisme : Le Niger se félicite de la signature d'un accord de coopération avec l'Algérie    Forcing pour l'arrivée d'une filiale de Sonatrach    La campagne de vaccination compromise ?    "Une preuve que le pays est sur la bonne voie", estime Belhimer    Un colloque national prévu le 8 novembre prochain    Sûreté de wilaya: La police honore la presse    Secteur public marchand: Une alliance public-privé pour aller de l'avant    Tourisme: L'Algérie veut séduire les touristes russes    Ouargla: Perpétuité pour un narcotrafiquant    Un pied à terre et dos au mur    Grave manque d'eau à Oran    Le Makhzen humilié à Kigali    Nouveau risque de report?    Zidane pas intéressé    Brèves Omnisports    Lamamra - Le Drian: un duel à distance    Le virage numérique mal négocié    Le cartel du commerce extérieur    Les dernières cartouches des imposteurs    Un mémorial pour les amis de l'Algérie    Les liens cimentés aux Lieux saints    Commémoration du 67e anniversaire de la guerre de Libération nationale    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LE MINISTRE DE LA SANTE RASSURE : Les hôpitaux ne sont plus sous pression
Publié dans Réflexion le 11 - 08 - 2020

Le ministre de la santé et de la population, Abderrahmane Benbouzid a assuré, mardi, que la situation sanitaire du pays liée à la crise du coronavirus enregistre une stabilité ces derniers jours et les hôpitaux ne sont plus sous pression.
S'exprimant sur les ondes de la radio nationale, Benbouzid a expliqué que seulement 36% de la capacité totale du pays d'accueil des hôpitaux estimée à 19000 lits sont actuellement utilisés. Pour le ministre les hôpitaux ne sont plus sous pression avant de relever qu'il y a eu même une légère baisse du nombre de contamination à la Covid-19. Le ministre n'a pas manqué de rendre hommage à la corporation médicale dans ce combat contre la pandémie du coronavirus en rappelant qu'il y a eu le décès de 70 professionnels de la santé et 4000 autres contaminés. Sur la question du vaccin anti-Covid-19, le ministre a expliqué que l'Algérie attend que le vaccin soit produit, et il sera disponible pour la population dès sa commercialisation. Cependant, continue le ministre, cela est soumis à plusieurs conditions, dont son efficacité. Il a également souligné que le vaccin russe est le plus proche jusqu'à présent, mais qu'il ne sera pas commercialisé avant octobre prochain au plus tard. Pour rappel, le Dr Mohammed Bekkat Berkani, président du Conseil national de l'ordre des médecins et membre du comité scientifique chargé du suivi de l'évolution de l'épidémie, a fait savoir que « L'acquisition par l'Algérie du vaccin anti covid 19 pourrait avoir lieu vers la fin de l'année ». Selon lui, les contacts s'intensifient pour consacrer cet objectif. « Des discussions sont menées entre les responsables algériens avec leurs homologues des pays partenaires, et la commission scientifique a été également contactée par des laboratoires privés », a-t-il expliqué. Il s'agit, notamment de sociétés spécialisées dans la fabrication de médicaments Astra Zeneca, Pfizer, Sanofi et le laboratoire américain Moderna. Selon Dr Bekkat Berkani, « les laboratoires privés se sont fait un point d'honneur d'informer régulièrement le ministère de la santé de l'évolution du processus de production du vaccin ». « Ajoutons à cela, d'autres laboratoires qui appartiennent aux Etats russe et chinois avec lesquels les discussions portant sur le vaccin sont menées au niveau politique entre les hautes autorités algériennes et celles de ces pays ». Le membre du comité scientifique a rappelé l'audience accordée récemment par le ministre de la Santé à l'ambassadeur du Royaume-Uni à Alger au cours de laquelle il a été question des progrès qu'enregistre le laboratoire britannique Astra Zeneca.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.