Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Erigé illicitement, il y a 3 ans, sur la terrasse de la Cité Perret: Le mur de l'«absurde», enfin, démoli par les services de la commune
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 02 - 2021


C'est un mur qui fait polémique, depuis plusieurs années. Peu d'Oranais sont pourtant conscients de son existence. Les habitants de la Cité Mouloud Feraoun (ex Perret), en revanche le connaissent très bien étant quotidiennement soumis au danger qu'il représentait pour la sécurité du voisinage. Au moindre souffle de vent, à la moindre perturbation atmosphérique, le spectre du danger que représentait ce mur au cas où il s'écroulerait, resurgit. Erigé sur une quarantaine de mètres de longueur pour une hauteur de près de 4 m depuis plus de 3 années, dans le sillage d'une tentative avortée de construction illicite d'une cinquantaine d'habitations sur le toit de la Cité Perret dans le quartier de St Pierre, ce mur «absurde» est resté figé contre l'usure, narguant les lois de l'esthétique et du bon sens. Certains habitants de la cité se rappellent qu'une société chinoise avait proposé, à l'époque, à l'OPGI (copropriétaire) de le démolir avec un coût estimatif de 3 millions de DA Un coût jugé trop élevé pour une simple démolition qui a vite dissuadé les pouvoirs publics de l'époque de le considérer comme une priorité. Mais devant les plaintes incessantes des riverains sur le danger potentiel qu'il représentait sur la sécurité du voisinage, l'actuel wali d'Oran, Messaoud Djari, a décidé d'agir en saisissant l'ensemble des administrations locales pouvant intervenir (OPGI, APC d'Oran et daïra d'Oran…) Une réaction qui a encouragé les services de la Délégation communale El Emir (Centre-ville) de prendre le taureau par les cornes et relever le défi, en dépit de la faiblesse des moyens dont elle dispose. Comptant donc sur la simple «force des bras» de ses agents, les services de la délégation communale ont entamé avant-hier l'opération de démolition du mûr en mobilisant un groupe d'agents équipés de simples massettes. Une centaine de sacs de remblais ont été enlevé au seul 1er jour de l'opération qui se poursuivait encore hier. Une issue bien heureuse que ne manquent pas de saluer les habitants de la cité, conscients de la difficulté de la tâche qu'ont dû affronter les agents communaux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.