L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Direction de l'énergie: 817 millions de dinars pour l'électrification rurale
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 03 - 2021

Plusieurs mesures ont été prises par la direction des mines et de l'énergie et ainsi que la Sonelgaz pour améliorer et renforcer l'électrification rurale dans la wilaya d'Oran. Le directeur des mines et de l'énergie de la wilaya d'Oran a déclaré lors de la dernière session de l'assemblé populaire de wilaya (APW) que «les services concernés ont examiné 19 dossiers relatifs aux projets d'électrification rurale au niveau de plusieurs communes de la wilaya, avec une estimation d'investissement de quelque 817 millions de dinars». Ces opérations de raccordement des foyers au réseau public d'électricité rurale vont contribuer, dans une grande part, à la fixation des habitants des campagnes dans leurs régions et à l'amélioration de leur condition de vie, en leur permettant ainsi la relance du travail de la terre.
L'électricité occupe sans conteste une place de choix parmi les facteurs de développement et de progrès du monde contemporain. Des efforts ont été menés dans le domaine d'électrification et d'élargissement du réseau de distribution et de production électriques depuis l'indépendance. Malgré les investissements importants consacrés pour amener l'électricité partout où les besoins industriels, économiques et sociaux l'exigeaient, certaines localités souffrent encore de l'enclavement et de l'absence de raccordement de l'électrification rurale. Au niveau de ces régions, le problème de l'irrigation des vergers se pose avec acuité à cause de l'absence de l'électrification agricole. Pour irriguer leurs champs, les agriculteurs utilisent des pompes à gasoil dans les puits et forages. Les fellahs ne peuvent utiliser leurs pompes à mazout toute la journée. Ces derniers disent qu'ils sont prêts à payer et qu'ils ont fait toutes les démarches administratives. Cette situation incite certains agriculteurs à détourner les eaux usées pour arroser leurs champs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.