Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Super Ligue : Les clubs fondateurs vont toucher un très gros chèque    Les exigences de la CNCC    Les postiers non satisfaits    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    6 ans de prison pour deux anciens DG    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Beyrouth, la perle qui dépérit    La reconstruction de la Libye attise les convoitises    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    3 décès et 156 nouveaux cas    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Les travailleurs de l'éducation à Oran se révoltent    "Il faut un quinquennat pour vacciner 20 millions d'Algériens"    La chanteuse Naïma Ababsa tire sa révérence    Eric Zemmour déverse son venin sur l'Algérie    Les marches de Paris, Montréal et Washington autorisées    Transport en commun : Désordre à la station de bus de Rouiba    Arbitrage : nettoyez les écuries d'Augias !    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    El-Bayadh: Le barrage de Brezina atteint son plus bas niveau    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Zones d'ombre et genèse commune    Grève annoncée des corps communs: Le ministère de l'Education tente de désamorcer la crise    USM Bel-Abbès: C'est la mort à petit feu !    USM Annaba: 25 millions de dinars dans les caisses    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Profession: Auto-serveur    Mascara: «Saliha», hommage au médecin maquisarde    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Intolérable gaspillage!    Conclave des opérateurs de l'Ouest    Le sempiternel casse-tête du transport    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    La soirée parfaite de Messi    Bréves Omnisports    Salah Mouhoub réélu    Bachar al Assad grand favori    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    DGSN : installation de nouveaux chefs de Sûreté de wilayas    Législatives du 12 juin: dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, jeudi à minuit    «Les législatives sont un objectif stratégique»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ASO Chlef: Un club à la dérive !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 03 - 2021

Les mascarades se multiplient à l'ASO Chlef, qui poursuit sa dégringolade au classement. Quatre défaites consécutives, avec douze buts encaissés dont deux à domicile, tel est le bilan des Chélifiens qui occupent la guère reluisante position de quinzième avec deux matches en retard face au CRB à domicile et le MCA à Alger. Comme quoi, les appréhensions d'avant-saison se sont avérées exactes. Ce qui explique la montée au créneau des supporters de l'ASO devant le silence des dirigeants qui semblent dépassés par les évènements. Là, on peut dire que les responsables du club chélifien sont en train de récolter ce qu'ils ont semé. Encore plus, ce sont les conséquences de la gestion par « téléphone ». Selon une source proche du club, Abdelkrim Medouar, l'actuel président de la LFP, « est toujours le premier et grand décideur des collaborateurs qui ne sont là que pour exécuter ses ordres », nous a-t-on affirmé.
Encore plus, il faudrait aller chercher les raisons ayant poussé Zaoui Samir à quitter le club. Aussi, nombreux sont à Chlef qui estiment que le recrutement n'a pas été bien étudié par rapport aux nombreux départs.
Plus d'une dizaine d'éléments ont quitté le club, à l'image des Ledraâ, Dembele, Benamrane, Boussaïd, Kaddour Cherif, Kaïbouaâ, Djahel, Fellahi et Benotmane. En revanche, l'ASO a enregistré l'arrivée de certains nouveaux joueurs n'ayant pas l'expérience et les critères requis par l'élite où quatre clubs seront rétrogradés selon la nouvelle formule du système de compétition. Encore plus, les dirigeants, pour certainement un problème de finances, ont préféré confier la barre technique au jeune entraîneur Fodil Moussi. Nadir Leknaoui (ex-NAHD) est venu renforcer le staff mais pas pour longtemps, car il a été poussé vers la sortie par… les joueurs qui, selon notre source, n'ont pas adhéré à la discipline instaurée par le coach. Ainsi, les responsables de l'ASO sont retombés dans la même erreur pour désigner encore une fois Fodil Moussi comme entraîneur en chef, alors que celui-ci est encore au stade de l'apprentissage du dur métier d'entraîneur et n'a pas encore acquis l'expérience exigée pour gérer la pression et les exigences de la Ligue 1.
L'appel des supporters n'a pas trouvé d'écho favorable, puisque leur équipe a été de nouveau humiliée chez elle par l'ASAM, qui s'est pourtant présentée sans aucune séance d'entraînement en raison de la grève observée par les joueurs d'Aïn M'lila. Cette défaite va certainement rester en travers de la gorge des fans chélifiens, qui exigent purement et simplement le départ de toute la direction, accusée de tous les maux du club. La mobilisation des supporters pour aller faire entendre leurs voix aux autorités locales n'est pas faite pour arranger les choses à la veille de son déplacement à Alger pour se mesurer à l'USMA. D'ici là, les dirigeants parviendront-ils à remobiliser leurs joueurs et trouver une issue favorable à cette crise de résultats ? Ce n'est pas évident dans la mesure où ce sont les joueurs, ou plutôt certains cadres, qui prennent les décisions, comme celle par exemple de la démission de Nadir Leknaoui devant le mutisme total des responsables du club. « Les dirigeants actuels n'ont aucun pouvoir sur la gestion de l'équipe. Ils attendent les coups de fil pour réagir », dit-on dans l'entourage du club, comme en témoignent les commentaires des nombreux fans sur les réseaux sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.