Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly Vallières et rejoint le PSG en finale    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue 2 - Groupe Ouest: Le bilan à mi-parcours
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 04 - 2021

Quelles conclusions peut-on tirer de cette phase-aller du championnat de ce groupe ? Il est certain qu'avec ce nouveau système de compétition, on part vers l'inconnu, même si les premiers verdicts sont tombés avec des hauts pour les uns et des bas pour les autres. Cette première manche de ce groupe s'est déroulée également quelque peu dans la confusion avec des actes de violence enregistrés ici et là. La phase-aller a été également assez mouvementée, avec notamment cette valse des entraîneurs qui ne cesse de prendre des proportions alarmantes. Ceci n'a pas empêché certains clubs d'afficher d'emblée leurs prétentions. Après cette première phase, on peut dire sans risque de nous tromper que la première place, qualificative au play-off, se jouera entre le MCB Oued Sly, l'ASM Oran et le CR Témouchent. Quant à la relégation, le suspense reste entier étant donné que quatre équipes seront appelées à rétrograder vers l'étage inférieur.
MCBOS - ASMO - CRT : le trio favori
Dans le haut du tableau, la situation semble favorable au trio MCBOS - ASMO - CRT. En effet, les gars d'Oued Sly et les Asémistes disposent d'une avance confortable de sept points sur le quatrième, le SKAF, dont la dernière défaite à domicile face à l'ASMO lui a été certainement fatale. La première place occupée par le MCBOS s'est avérée surprenante pour certains, mais elle est tout à fait logique étant donné que cette formation a été l'une des premières à avoir bouclé l'opération recrutement et entamé la préparation d'avant-saison. Le team du coach Touhami Sahraoui a terminé la première manche sur le podium après un parcours satisfaisant, avec la meilleure attaque et la plus solide défense du groupe. Son concurrent direct, à savoir l'ASMO, la plus performante équipe en déplacement où elle a engrangé quatre victoires à l'extérieur, trois sous l'ère de Chérif El-Ouazani Moulay, et une autre avec le nouvel entraîneur, le revenant Hadj Merine. Certains estiment que ce premier bilan est positif, mais d'autres ne sont pas sur la même longueur d'ondes car, pour ces derniers, la place de l'ASMO est parmi l'élite et non dans son antichambre. A présent, les circonstances sont à l'avantage des Oranais pour revenir en Ligue 1, à moins d'un revirement de situation. Pour le CRT, il aurait pu mieux faire s'il n'avait pas concédé inutilement la bagatelle de huit points sur son terrain lors de cette phase-aller. Une perte considérable et pénalisante même pour un team considéré comme l'un des sérieux postulants à la première place, d'autant plus que le président Lahouari Talbi a mis tous les moyens nécessaires et ce, en dépit des difficultés financières rencontrées en début de saison. Le CR Témouchent, seul club invaincu à l'extérieur durant cette première phase, a démontré qu'il possède de solides arguments à faire valoir, mais le plus dur reste à faire.
Rétrogradation : l'USR, l'OMA et le CRBAO en danger
Dans la partie basse du tableau, les deux lanternes rouges, l'US Remchi, l'OM Arzew et le dixième, le CRB Aïn Oussera, ont accompli un parcours catastrophique. L'USR et l'OMA ont les plus faibles défenses, les plus faibles attaques du groupe, le même nombre de défaites, huit chacun. Pour les Remchaouis, ce sont là les conséquences de la mauvaise préparation et, surtout le niveau du recrutement faute de moyens financiers et, également, une certaine mauvaise intention de prendre l'équipe en otage. C'est la même remarque pour les Arzéwiens dont la multitude des grèves a influé négativement sur les résultats. Aussi, le manque de considération des autorités locales et de certains proches de l'équipe ont profité de la crise financière pour inciter les joueurs à brandir la menace de la grève avec la complicité des joueurs locaux. De son côté, le CRBAO paye cash l'absence d'infrastructure étant donné que l'équipe a toujours évolué en dehors de ses bases, à Boussaâda et Djelfa, ce qui a constitué un handicap de taille pour les joueurs du Chabab. En revanche, l'IRB El Kerma a été la grande déception de ce groupe. Trois victoires, quatre nuls et quatre défaites, tel a été le bilan partiel de l'Ittihad qui était annoncé prêt à jouer les premiers rôles. Ces résultats en dents de scie ont obligé l'IRBEK à courir derrière un maintien qui semble difficile à assurer compte tenu des écarts minimes entre les menacés à la relégation. Pour le RCB Oued Rhiou, le changement de l'équipe dirigeante et la venue du nouveau président Hamri Abdelhak, qui n'est autre que le fils du premier responsable du RCR, n'ont pas donné lieu aux résultats escomptés chez les inconditionnels des «Rouge et Blanc». Le MC Saïda quant à lui, miné par une crise interne sans précédent en raison des problèmes financiers et la non-qualification de ses recrues, a été totalement perturbé. Mais la bonne réaction lors des trois derniers matches de la phase-aller semble avoir mis du baume au cœur des supporters du Mouloudia. A Khemis Miliana, la politique des vedettes, préconisée par les dirigeants du SKAF, n'a pas été payante. Les derniers résultats de l'équipe le prouvent. Pour la JSM Tiaret, les fans ont exigé la première place, ce qui explique peut-être la précipitation et les erreurs commises dans le recrutement. La formation du Sersou a connu plusieurs contrecoups et le ratage de points précieux à domicile ce qui signifie qu'en football, il est déconseillé de brûler les étapes. C'est le cas du SCAD qui, avec quatorze points à son escarcelle, n'est pas encore sorti de l'auberge. Là, aussi les problèmes financiers ont quelque peu perturbé l'équipe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.