Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Education: La grève diversement suivie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 04 - 2021

  La grève nationale d'une journée à laquelle a appelé l'intersyndicale de l'éducation, ayant regroupé les trois syndicats (UNPEF, SATEF et CELA), a été «largement suivie» dans les trois paliers, selon ses initiateurs. Contacté par nos soins, Abdelouahab Lamri Zegar, porte-parole de l'Unpef, a avancé un taux de participation nationale de 60 à 70%. Bien évidemment, avec la tenue de rassemblements devant les sièges des directions de wilaya de l'éducation. Le porte-parole de l'Unpef a affirmé que la grève a été suivie à travers plusieurs wilayas avec des taux mitigés. Selon lui, le taux de suivi à l'Est d'Alger était de « 80% » et «le taux le plus faible enregistré dans les wilayas du centre du pays est celui de la wilaya de Tipaza avec 55%». En ce qui concerne l'Est du pays, « le taux de suivi le plus élevé a été enregistré dans la wilaya de Khenchela et Biskra atteignant les 80% et avec le taux le plus faible enregistré dans la wilaya de Guelma, autour de 60%».
Dans le sud du pays, « le taux le plus élevé a été enregistré dans la wilaya d'Ouargla avec un taux de 67% et le plus faible a été enregistré dans la wilaya d'Adrar avec 32% ». M. Lamri Zegar a affirmé que le secteur est en ébullition et le personnel de l'Education n'arrive plus à supporter davantage les pressions sociales qui pèsent sur les fonctionnaires du secteur. Et d'espérer une réponse ou une réaction positive de la part du gouvernement quant aux revendications formulées, dont certaines ne datent pas d'aujourd'hui. Le porte-parole de l'Unpef n'a pas écarté le recours à d'autres mouvements de grève si aucune réponse n'est apportée à leurs doléances par le ministère ou par le gouvernement. « L'intersyndicale devrait se réunir pour faire une évaluation du mouvement de grève et pour programmer un autre débrayage en cas d'absence de réponse », dit-il. Les principales revendications des grévistes tournent autour de la revalorisation du pouvoir d'achat des fonctionnaires du secteur et du point indiciaire, le retour à la retraite proportionnelle et sans condition d'âge, l'application immédiate du décret 266/14 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. Ainsi que la promulgation du statut particulier, l'abrogation de l'article 87 bis relatif au SNMG et l'instauration d'une prime spéciale pour les corps communs et les ouvriers professionnels, et l'intégration des enseignants contractuels. Au volet pédagogique, la coordination des syndicats appelle à la refonte urgente des programmes et méthodologies d'enseignement, notamment au niveau du cycle primaire, la réduction du volume horaire des cours, ou encore le rattachement des établissements du cycle primaire au ministère de l'Education nationale au lieu des communes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.