Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 05 - 2021

  Après le site de Batimate Taliane et celui de Ras El Aïn, des études seront lancées pour l'aménagement d'autres assiettes foncières récupérées après les relogements des familles du vieux bâti et des bidonvilles, a-t-on appris hier auprès des services de l'APC d'Oran.
Ces opérations s'inscrivent dans le cadre des préparatifs des Jeux méditerranéens de 2022 prévus à Oran et du programme de modernisation de la ville. Nos sources indiquent que des bureaux d'études spécialisés en la matière seront retenus à l'issue d'un avis d'appel d'offres qui sera lancé prochainement. Il s'agit de certains sites où des assiettes foncières ont été récupérées après les démolitions, entre autres à Derb, Sidi El Houari, El Hamri, Es-Seddikia...
Selon les mêmes sources, ces travaux seront réalisés en prenant en considération les aspects spécifiques de chaque quartier, notamment en matière de préservation du cachet architectural de chaque quartier. Il y a lieu de signaler qu'une étude technique d'évaluation des coûts des travaux a été réalisée il y a plus de trois années. Selon nos sources, l'étude élaborée par les services techniques de la wilaya concerne, dans un premier temps, les quatre quartiers de Haï Derb, Medioni, El Hamri et Sidi El Houari qui ont connu d'importantes opérations de relogement, ces trois dernières années. Nos interlocuteurs affirment que le projet de réhabilitation de ces quartiers, tout comme la réhabilitation du vieux bâti, tient à cœur aux autorités de la wilaya. Une première étude établie par la commission de classement des immeubles par degré de vétusté a déjà arrêté le nombre de logements à réhabiliter dans ces quartiers.
Concernant l'évaluation du coût des travaux de ces quatre quartiers, nos sources indiquent qu'elle avoisine les 15 milliards de DA. A ce titre, la réhabilitation du quartier d'El Hamri a été évaluée à quelque 8 milliards de DA, celle de Medioni à 2 milliards de DA, Haï Derb à 850 millions de DA et enfin Sidi El Houari à 4 milliards de DA. Dans ce quartier, d'ores et déjà une opération pilote de réhabilitation de 24 immeubles a été retenue par la wilaya. Les mêmes sources signalent, par ailleurs, que la commission chargée de la classification des immeubles par degré de vétusté a procédé au classement des immeubles dans les quartiers de Sidi El-Houari et El-Hamri, concernés par un programme spécial de réhabilitation. Ces deux quartiers, qui avaient bénéficié d'une enveloppe spéciale pour une réhabilitation totale, dans le cadre du programme supplémentaire de développement, ont été les premiers quartiers ciblés par la commission.
Il est à souligner que le nombre prévisionnel de logements à expertiser dans les communes d'Oran : Mers El-Kébir et Arzew est estimé à 54.500 logements. Pour la commune d'Oran, il est prévu l'expertise de 50.000 logements, alors que les 4.500 logements restants sont répartis entre les communes d'Arzew et Mers El-Kébir. Signalons enfin que d'autres opérations sont programmées au niveau des grands boulevards périphériques et les entrées principales de la ville d'Oran. Nos interlocuteurs signalent qu'il s'agit d'un projet initié deux années auparavant mais qui n'a pu être concrétisé faute de moyens financiers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.