Chute de pluies : Plusieurs routes bloquées    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Niger-Algérie décalé au 12 octobre    Pochettino : "C'est ma décision..."    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Le casse-tête de la surcharge scolaire    La rentrée scolaire s'annonce perturbée à Boumerdès    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'ambitieux programme de Sonatrach    Annulation des pénalités de retard au profit de milliers d'employeurs    Iarichène trace sa feuille de route    Confiance renouvelée au coach Zaoui    Des partis dénoncent des conditions «surréalistes»    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Tentative d'émigration clandestine avortée à Oulhaça    Hausse de nouveaux projets d'investissement malgré la pandémie de Covid-19    L'ultime étape, le Sénat    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Coopérative «El Mouloud» Canastel: Découverte d'un corps sans vie    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    El Watan au coeur d'une polémique    Le ministre exige la réduction des délais    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Les premiers effets de l'instabilité apparaissent    Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments    Lamamra sur son terrain à New York    L'ombre du maréchal Haftar    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    «Le Cri» de Samir Toumi traduit en italien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 08 - 2021

Qui accompagnera la JSMS et le CABBA en Ligue 2 ? C'est la question qui taraude l'esprit du public algérien et plus particulièrement les fans des clubs concernés par la rétrogradation. La dernière décision du BF n'a pas été faite pour arranger une situation déjà compliquée par cette histoire de changement de système de compétition. Les rumeurs les plus folles circulent ici et là et les calculs ont déjà commencé. La FAF est tenue de respecter la date butoir du 10 août pour envoyer les noms des clubs devant participer aux prochaines compétitions continentales. Ce qui signifie clairement que pour les clubs du podium, le championnat s'arrêtera le 10 août étant donné que les trois derniers matches n'auront aucune incidence sur le classement final.
A l'inverse, dans la partie basse du tableau où elles sont huit équipes concernées par la descente, la situation risque de se corser. Il s'agit de l'USMBA, du NAHD, de l'ASO Chlef, du WAT, du NCM, de l'USB, de l'ASAM et à un degré moindre le RCR. C'est le temps de la calculette car à quelques encablures de la fin, tous les clubs menacés sont logés à la même enseigne, ce qui signifie clairement que ces mêmes équipes auront besoin de points à l'extérieur pour sauver leur peau. Cela laisse présager certains doutes sur d'éventuels arrangements de matches, ce qui n'est pas nouveau dans un championnat marqué par de graves entraves et de soupçons des matches arrangés. En effet, à la fin de chaque championnat, on assiste à ce genre de comportements qui n'honorent guère leurs auteurs. Des voix s'élèvent pour dénoncer des faits de corruption. Mais cela reste souvent sans écho auprès des instances concernées et de la justice. Aussi, certains responsables de clubs menacés se plaignent de leurs autres homologues qui n'hésitent pas à motiver d'autres équipes au détriment d'autres. Ce qui revient à dire que la réalité du terrain est faussée et l'éthique sportive allégrement bafouée. A partir de là, il est vraiment impossible d'effectuer une analyse objective. Mais, nous avons tout de même essayé en prenant certaines considérations afin de déterminer les chances des uns et des autres sans parti pris aucun.
Le NCM et le NAHD proches du but
La situation semble quelque peu favorable au NC Magra qui aura la chance de se déplacer à Skikda où la JSMS, reléguée depuis belle lurette, a faussé le championnat, ce qui signifie que le Nedjm pourrait ajouter trois points à son escarcelle et sauver sa saison si l'ont tient compte de la réception du WAT, dans un match explosif, le MCA qui n'a plus rien à espérer de ce challenge. Idem pour le NAHD qui aura l'avantage de disputer tous les matches restants à Alger, réceptions du CSC et du WAT et deux derbies face au PAC et le MCA. Par ce calendrier, on peut dire sans risque de nous tromper que le Nasria a son destin entre les mains. En revanche, l'ASAM, en accueillant un concurrent au maintien, l'ASO Chlef, pourrait constituer un avantage pour les «Rouge et Noir» qui recevront également le MCO. Cela suffira-t-il aux M'lilis d'assurer leur maintien ? Difficile d'y répondre sachant que l'ASAM aura deux sorties difficiles à négocier chez l'USB, un autre mal-classé, et chez la JS Saoura.
Pour l'US Biskra, c'est l'indécision qui plane même s'il est appelé à recevoir deux rivaux directs, l'ASAM et l'ASO Chlef. Mais, le plus menacé reste l'USMBA même s'il est appelé à évoluer à trois reprises à domicile face au RCR, l'OM et le CSC. Selon nos prévisions, les Belabésiens joueront leur avenir à Tizi-Ouzou devant la JSK. Pour sa part, l'ASO Chlef se trouve dans de sales draps avec deux déplacements chez deux concurrents, l'ASAM et l'USB, qui sont tenus par l'obligation de résultats pour éviter toute mauvaise surprise. Mission délicate pour les Chelifiens qui ne semblent pas avoir leur destin entre les mains au même titre d'ailleurs que le WAT, qui n'a pas été épargné par le calendrier puisque les Widadis devront se rendre chez le NCM et le NAHD, qui n'ont pas encore assuré leur maintien. C'est la situation qui prévaut avant la fin du championnat. Là, on appréhende la réaction des clubs du podium qui auraient déjà assuré leur participation aux coupes continentales après le 10 août. Les instances du football devraient prendre leurs précautions pour éviter le jeu de coulisses et les éventuelles magouilles.
Là, selon un quotidien sportif, Abdelkrim Medouar, le président de la LFP, a avoué qu'il a l'intention de forcer les clubs, comme ce fut par le passé, de faire jouer pas moins de huit joueurs seniors dans leur onze titulaire. Le président de la LFP va encore plus loin en commençant à douter sur la JSK, la JSS et l'ESS qui auront à affronter les clubs menacés de relégation. Plus encore, selon notre source, Abdelkrim Medouar aurait même interpellé le nouveau département Intégrité de la FAF pour veiller au respect de l'éthique sportive. Cette sortie du président de la LFP, et ancien président de l'ASO, a été diversement interprétée. Au fait, pourquoi le président de la LFP a-t-il attendu tout ce temps pour évoquer un sujet sensible qui a nui à l'image du football algérien ? Y a-t-il aguille sous roche ? Certains observateurs estiment que la réaction d'Abdelkrim Medouar est liée à la menace de relégation de son ancien club.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.