Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nuit apocalyptique dans plusieurs wilayas: Trente-sept morts, dont 25 militaires dans des incendies
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 08 - 2021

Des départs de feu simultanés ont été signalés, dans la soirée de lundi, dans dix-huit (18) wilayas du pays, le plus ravageur étant celui qui s'est déclaré dans la wilaya de Tizi-Ouzou. En effet, 37 personnes, dont 25 militaires, ont trouvé la mort, lundi et mardi, dans les incendies qui se sont déclarés dans les forêts de Tizi-Ouzou, Sétif et de nombreuses autres wilayas de l'Est du pays, et qui ont fait, également au moins un blessé et réduit en cendres plusieurs habitations. Selon un communiqué du ministère de la défense nationale, vingt-cinq (25) militaires, dont un gendarme, ont péri suite aux incendies criminels déclarés en 1ère Région militaire, particulièrement dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et en 5ème Région militaire, notamment à Béjaïa. "Suite aux incendies criminels déclarés en 1ère Région militaire, particulièrement dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et en 5ème Région militaire, notamment à Béjaïa, tous les moyens humains et matériels ont été déployés, dès les premières heures, avec l'intervention des sapeurs-pompiers de la protection civile et de détachements de l'Armée nationale populaire, particulièrement dans la localité d'Ichelladhen, entre la commune d'Ain El-Hammam et celle de Labâa Nath-Irathan dans la wilaya Tizi-Ouzou, ainsi qu'à Béjaia à Tala Hamdoun", précise la même source. "Suite à ces interventions, le ministère de la Défense nationale déplore la perte de vingt-cinq (25) combattants, dont un (01) gendarme, relevant d'un détachement du 57e Bataillon Leger d'Infanterie, stationné à Ichelladhen, et six (06) brulés dont l'état est plus ou moins grave", ajoute la même source. "En outre, il est à déplorer sept (07) autres blessés, quatre (04) brulés en état grave et quatre (04) atteints de brûlures légères, relevant du 4e Bataillon d'Infanterie Autonome, stationné à Tala Hamdoun dans la wilaya de Bejaïa en 5e Région militaire, dont l'intervention a permis de sauver cent-dix 110 citoyens entre hommes, femmes et enfants des flammes", note la même source. Parmi les 12 victimes civiles, on déplore la mort hier mardi, de six autres personnes, selon le ministre de l'intérieur des Collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Kamel Beldjoud. Les efforts de la protection civile se poursuivaient, hier, pour venir à bout de plus d'une vingtaine d'incendies simultanés, à travers le territoire national. Selon les informations relayées par Radio Tizi-Ouzou à travers sa page Facebook, les feux qui se sont déclarés, au même moment, dans plusieurs massifs forestiers de la wilaya ont provoqué, jusque là, six décès, un blessé dans un état critique et d'autres blessés moins graves ainsi que la destruction de maisons situées en bordures de forêts. La même source a également précisé que les services de la protection civile poursuivent leurs efforts pour éteindre les incendies, renforcés par deux canadairs et l'aide de plusieurs wilayas voisines. Parmi les incendies les plus menaçants, ceux d'Ath Yenni et de Larbaa n'Ath Irathen, ou les flammes sont arrivées à proximité des habitations, ce qui crée un mouvement de panique parmi les populations, qui ont quitté leurs domiciles, a-t-on appris de sources locales. Une trentaine d'incendies ont été enregistrés dans plusieurs localités de la wilaya, et la canicule ainsi que le vent fort qui souffle sur la wilaya propage les flammes et rend les opérations d'extinction difficiles. Une cellule de crise a également été installée au niveau de la wilaya. Des renforts ont été dépêchés de nombreuses wilayas et des hélicoptères de lutte contre les incendies ont été mobilisés. Le Directeur général des forêts et son homologue de la protection civile se sont déplacés à Tizi-Ouzou et se sont rendus sur les lieux du sinistre, selon le conservateur de wilaya de forêts. Plus grave encore, les incendies enregistrés, lundi, dans plusieurs communes de la wilaya de Tizi-Ouzou « sont d'origine criminelle », a dénoncé le conservateur local des forêts, M. Youcef Ould Mohamed. Ce dernier a observé que « le déclenchement simultané d'une trentaine de feux, dont dix importants, dans différentes communes de la wilaya le jour même ou un bulletin météorologique spécial (BMS) lance une alerte canicule, ne peut avoir une « origine naturelle »". Et d'ajouter : "de par notre expérience, il est impossible que l'origine de ces départs de feux soit naturelle, il s'agit d'incendies criminels ", a-t-il insisté. Une cellule de crise a été installée au niveau du secrétariat général de la wilaya et les interventions des agents de la protection civile et de la conservation des forêts de Tizi-Ouzou épaulés par les éléments de l'armée nationale populaire, de la gendarmerie nationale et par de nombreux citoyens et appuyés par les moyens humains et matériels d'autres wilayas (Alger, Bouira, Boumerdes, Médéa, Bordj Bou Arreridj) se poursuivaient toujours dans la nuit de lundi à mardi afin de préserver, en priorité les vies humaines. En effet, des villages dans plusieurs localités notamment à Ath Yenni et Larbaa N'Ath Irathen, se sont retrouvés cernés par les flammes, poussant les familles à fuir leurs maisons dans une atmosphère de panique. Les différents corps en intervention sur le terrain se chargent de leur évacuation, alors qu'un élan de solidarité avec les familles sinistrées s'est spontanément mis en place. Plusieurs particuliers se sont manifestés pour mettre à la disposition des familles dont les maisons ont brûlé, des appartements. D'autres structures dont des salles des fêtes et des établissements de jeunesse ont été aussi préparées pour les accueillir, selon des associations et autres initiateurs de ces actions.
Dans la wilaya de Sétif, un homme âgé de 86 ans est décédé, des suites de l'inhalation de fumée et des brûlures sur son corps. Selon Radio Sétif, la victime tentait de sauver son bétail, au douar Khelafa, commune de Ain Sebt. Le corps de la victime a été retrouvé lundi aux environs de 20 heures par les équipes d'intervention.
Une délégation ministérielle à Tizi-Ouzou
Les ministres de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire et de l'Agriculture et du Développement rural ainsi que celle de la Solidarité nationale de la Famille et de la condition de la femme, se sont rendus mardi dans la wilaya de Tizi-Ouzou. La délégation s'est rendue à Ath Yenni, une commune qui a vécu une nuit apocalyptique et de panique lorsque des villages sont retrouvés piégés par les feux et où on déplore deux morts dont une jeune fille. La délégation s'est rendue également à Takhoukht, où un important incendie a cerné la région durant la nuit de lundi à mardi, causant la fermeture de la route suite à la chute d'arbres brûlés. Les trois ministres se sont enquis de la situation afin de prendre les mesures urgentes qui s'imposent. Les membres de la délégation ministérielle ont également présenté leurs condoléances aux familles des victimes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.