Erratum    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Une voix d'outre-tombe    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    La continuité des coups d'Etat    Elira qui élira bien le dernier...    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trouble-fête
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 09 - 2021

Le président français Emmanuel Macron semble avoir été mal avisé en voulant initier un pacte de défense européen. Sa bravade contre l'ordre établi par les Américains née de la nouvelle situation en Afghanistan n'a pas tenu compte du changement de cap de la stratégie de Washington. Les autorités françaises ont sous-évalué le repli calculé du nouveau pouvoir américain et qu'elles l'ont avec naïveté et précipitation considéré comme une défaite sinon comme une faiblesse. Sans doute ne se sont-elles pas rendu compte que par leur initiative, elles risquaient de déranger la stratégie US pour une reconfiguration du monde non encore avouée mais dont on devinait les contours.
Il n'était pas dit que les pays membres de l'Union européenne allaient entériner la proposition française, sachant avec prudence à quoi s'en tenir et certains vont même jusqu'à être indisposés par l'activisme français sous-tendu par des préoccupations électorales internes. D'autres avouent en aparté par le biais de leur diplomatie que le jeune président français est à mettre dans la case des trouble-fêtes, oublieux des cicatrices de l'Histoire et que l'Europe et notamment la France ne doivent leur survie qu'aux Américains.
Il est vrai que la certification de l'éternel marché de dupes entre les Etats-Unis et l'Europe refait surface pour souligner que les relations entre Paris et Washington n'ont pas toujours été au beau fixe. Depuis Lafayette jusqu'aux généraux Bradly et Patton, le chassé-croisé des services rendus avec calculs bien arrêtés et arrière-pensées a toujours soumis les Français à des douches froides pour leur démontrer que leur volonté d'être aux stratégiques avant-postes ne pouvait être que factice.
Le récent pacte de défense décidé entre les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Australie n'est pas anodin. D'évidence, il a été préparé et mûri depuis un certain temps pour que la puissance américaine clarifie au grand jour ses priorités. La Chine et l'Asie sont sa première priorité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.